Les camp juif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Recherche documentaire sur la consommation de drogue au travail

1) Rechercher et présenter un document relatif a la consommation de drogue au travail

Samira* pour la première fois n'a aucundoute : c'est une femme qui a réussi. A la tête de sa propre entreprise en excellente santé financière, elle porte la quarantaine avec grande élégance. Ses gestes comme ses paroles sont assurés,maîtrisés, directs. C'est très calmement, sans se laisser submerger par l'émotion qu'elle raconte comment elle a sombré dans la dépendance.

"J'ai commencé la cocaïne à 30 ans. La drogue est venue avec laréussite sociale. J'avais monté mon affaire, je gagnais beaucoup d'argent, je côtoyais du beau monde, je m'habillais chez les grands couturiers, je pensais pouvoir tout contrôler."D'abord une lignede cocaïne une fois par semaine, pour rester éveillée pendant les longs week-ends de travail. Puis une autre pendant la semaine. Une troisième. Puis quatre par jour. "Je ne pouvais pas me lever lematin sans mon rail, j'en avais trop besoin pour tenir le coup au travail. Et puis la coke me donnait l'illusion de l'assurance, j'osais dire des choses un peu dures à dire pour la 'p'tite rebeu d'à peine30 ans' que j'étais». Au bout de quelques années, la poudre blanche ne suffit plus. "Le soir, je ne pouvais pas dormir, alors je prenais de l'héroïne." La businesswoman finit à l'hôpital, ne pouvantplus se lever ni bouger son corps d'à peine 35 kilos. Samira n'est pas un cas exceptionnel. Elle a juste fait partie des 10 % de salariés (selon la Mission interministériellede lutte contre la drogue et la toxicomanie) qui ont besoin de drogue pour affronter leur travail. Aujourd'hui, la jeune femme est suivie et ne se drogue plus depuis deux ans, malgré quelques rechutes.Et a sérieusement levé le pied côté travail.

La source c’est un...
tracking img