Les caprices de marianne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voici mon analyse de la scène 3 de l’acte II des Caprices de Marianne, celle que j’ai faite a mon oral blanc de français. La problématique était la suivante : En quoi peut-on dire que ce texteprésente un caprice ?

Coelio est un homme amoureux de Marianne qui ne l’aime pas. Marianne est déjà mariée mais Coelio tente par tous les moyens de la séduire. Dans cette scène il demande à son ami quiest le cousin de la jeune femme de lui parler en son nom afin qu’elle accepte enfin de le rencontrer. Le texte est extrait de la scène 3 de l’acte II donc l’action a déjà bien commencée et l’on connaitles personnages. Marianne acceptera car elle a décidé de prendre un amant. Nous remarquons que le titre de la pièce éponyme contient le mot « caprices ». On en déduit donc que la scèn étudiée exposeun caprice de l’héroïne. Quel est-il ? En quoi peut-on dire que ce texte constitue un caprice ?

I- La demande d’Octave
II- La demande de Marianne

Octave est chargé d’une mission qu’il réaliseraen 3 temps. Tout d’abord il évoquera les différents refus de Marianne : « vous avez déchiré ses lettres », « vous lui avez fermé la bouche » puis il sera étonné et insistera « vous voulez rire ? », «en vérité vous êtes en colère » enfin, il argumentera en faveur de Coelio : « la passion dont je fais l’éloge ». On retrouve le champs lexical de la supplication avec les termes « pitoyable », «complaisance », « au nom du ciel », « supplier », « il en mourra » ainsi que la didascalie « se jette à ses genoux ». On remarque aussi le champ lexical de l’amour avec « mourir pour vous », « cœur », «passion », « langage de l’amour ». Octave s’autocritique ensuite faussement : « je ne sais pas le langage de l’amour », ce qui renforcera l’impact de son message. Enfin, on peut voir que l’emploi du «je » et du « mon » permet au jeune homme d’exprimer sa pensée. Il séduit Marianne car il pique sa curiosité en affirmant vouloir lui parler puis se rétractant, la forçant à le questionner et à lui...
tracking img