Les caprices de mariannes, acte i scène 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
* Lecture Analytique 1 : Les Caprices de Marianne (Acte I, scène 1)
En quoi ces deux personnages apparemment si différents sont ils en fait des alter-égo où se révèlele déchirement de leur acteur ?

I. La complémentarité des deux amis
1) L’attirance de l’un envers l’autre
Déploration, effusion fraternelle, tutoiement,interrogations (intérêt mutuel).
Octave est le confident de Ceolio + auxiliaire.
On observe un dévouement profond d’octave qui va de paire avec le besoin de Ceolio.

2)Un désespoir commun
Goût pour le travestissement. On observe un même décalage et une même inadaptation au monde.
Questions/Réponses ironiques d’Octave, contraire à toutevaleurs aristocrates ou bourgeoise.
Ceolio obnubilé seulement par une seule figure féminine.

3) Une même aspiration à l’idéal
Métaphore filée du funambule :équilibre fragile, périlleux, vacillant.
Hyperbole « course léger et fine de l’oral de l’accident », ce qui souligne cette perfection.
On observe également un certain géniepoétique.

II. L’identité des deux personnages
1) Leur attirance pour la mort
Ceolio : obsédé par la mort future d’Octave, prédictions sinistres, cela révèled’une ironie tragique.
Octave : danseur de corde, tend vers la mort et l’autodérision, ce qui révèle du suicide.

2) La mélancolie de Ceolio
Personnage de l’ombre, endeuil. Octave dénonce cette tristesse et sa folie « que tu es fou »

3) La désinvolture d’Octave
Personnage souhaitant être à part. Champs lexical de l’ivresse.
Onobserve chez lui une certaine supériorité psychologique, il fuit toutes les questions et toute gravité + danseur de corde.
Il est élevé au rang de philosophe.
tracking img