Les carbonari

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TD HISTOIRE MODERNE
LES CARBONARI

INTRODUCTION
Le terme « carbonaro » (pluriel carbonari) est un nom italien signifiant « charbonnier ». Les Carbonari sont des membres formant une société secrète, le Carbonarisme, qui se forma en Italie, d'abord au royaume de Naples afin de lutter contre la domination napoléonienne (1807-10), puis dans les Etats pontificaux et particulièrement en Romagne,après 1815, pour lutter contre la politique de la Sainte-Alliance. Les Carbonari voulaient surtout établir une unité nationale pour former une République italienne libre. En raison de la répression, la Charbonnerie constituait le seul moyen d'expression politique. Selon Martine Watrelot, dans Le rabot et la plume, le carbonarisme est un groupement de révolutionnaires français et italiens utilisantle secret, le serment et le corpus symbolique de la passion du Christ pour lier entre eux des individus de milieux hétérogènes qui se vouent à l'instauration de la république empêchée par Napoléon Bonaparte.

De 1806 à 1815, le royaume de Naples est à nouveau sous domination française avec pour roi d'abord Joseph Bonaparte, frère aîné de Napoléon Bonaparte, puis Joachim Murat, beau-frère deNapoléon Ier par son mariage avec Caroline-Bonaparte en 1800.

Les origines de la Carboneria sont longtemps restées incertaines et ont ainsi donné lieu à de mutiples controverses. Tout d'abord, on pense que la société a été fondée en 1806 par Philippe Buonarotti. Mais quelques historiens en font remonter les débuts au règne de François Ier, alors que d'autres lui assignent une naissance encoreplus ancienne.

→ Selon la légende, François Ier fut initié aux mystères des Carbonari alors qu'il passait en plein milieu d'une de leurs cérémonies. Il s'était assis par mégarde sur un siège appartenant au chef de la confrérie et il s'entend dire « Charbonnier est maître chez lui » (ce qui serait à l'origine de cet adage bien connu).

→ Selon Benoist Malon (Histoire du socialisme), au XIesiècle, un moine de Sarrebruck, nommé Théodebald, fonda une association secrète composée de charbonniers et de bûcherons. Cette société avait pour but d'arriver à fonder l'Etat démocratique égalitaire. Jésus était le grand-maître « honorifique », dont les affiliés étaient divisés en groupes appelés ventes. Le mot d'ordre était : Foi, Espérance, Charité (Fede, Speranza, Carita). Il y avait, en outre,des mots de passe, qui changeaient fréquemment, et de mystérieux signes de reconnaissance.

→ L'Italie des Duecento (XIIIème siècle) et Trecento (XIVème siècle) serait le berceau d'origine du Carbonarisme : le mot tirerait sa source des réunions des Guelfes. Ces derniers, afin d'échapper aux poursuites de leurs adversaires, les Gibelins, se réunissaient au milieu des bois et s'assemblaient dansdes cabanes de bûcherons et de charbonniers.

→ Les témoignages les plus crédibles rattachent la Charbonnerie au courant libéral, antibonapartiste, de dérivation jacobine, se manifestant dans certaines régions des Alpes et du Jura. Les Charbonniers du Jura formaient un compagnonnage qui regroupait toutes les personnes travaillant dans les forêts : forestiers, charbonniers ou bûcherons. Ilsprocédaient à des initiations et à des tenues, le tout fortement basé sur un système d'entraide, de bienfaisance et de bonne entente entre tous les membres.

C'est le révolutionnaire français Pierre-Joseph Briot, franc-maçon du rite de Misraim et fondateur du club jacobin de Besançon, qui importa ce rite à Naples, fin 1809. Il aurait été initié en 1793 au rite des « Bons Cousins Charbonniers », uneconfraternité réunissant chasseurs, contrebandiers et charbonniers. Briot employa alors un pseudonyme, Saint-Edme, pour s'affranchir de sa responsabilité d'avoir importé les rituels de « Bons Cousins Charbonniers » à Naples.
Ce n'est réellement qu'à la fin du XVIIIème et au commencement du XIXème siècle que le Carbonarisme a joué le rôle qui lui a fait dans l'histoire une place si marquée....
tracking img