Les cathares

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1780 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES CATHARES
C’est au chanoine rhenan Eckbert de Schönau à qui revient le mot savant « cathare ». En effet, vers 1163 Eckbert à partir d’une dénomination populaire cati en latin et cathiers en français tenta une proposition plus savante mais aussi plus fantaisiste : il proposa l’étymologie du grec catharos, c’est à dire purs.
Pourtant ces hérétiques médiévaux ne se sont jamais considérés commedes purs, ni des parfaits, ni des parfaites. Cela appartient au vocabulaire de l’Inquisition.
ALORS COMMENT SE DESIGNAIENT-ILS ENTRE EUX ?
Apôtres ou chrétiens.
Les croyants les appelaient VRAIS CHRETIENS, BONS CHRETIENS, BONS HOMMES et BONNES FEMMES.
Au moyen-âge le mot cathare était pris dans le sens de l’insulte, le mépris et l’infamie.
Le christianisme des bons-hommes ne fut au moyen-âgeni un mouvement de révolte politique ou sociale ni une revendication nationaliste ou identitaire ni l’expression d’un renouveau culturel ou philosophique.
C’était un phénomène profondément religieux qui alla jusqu’à se constituer et s’organiser comme une église chrétienne à part entière tout en se distinguant des catholiques romains et l’Eglise orthodoxe grecque.
Ce mouvement n’était pas uneparticularité religieuse occitane. Bien que demeurée minoritaire et finalement éradiquée de l’histoire, ce mouvement religieux connut une large extention.
L’Europe, la péninsule Balkanique aux rives de la Manche et de la Mer du Nord, de la Rhenanie jusqu’à la Méditerrannée et l’Adriatique ; même la partie asiatique de l’Empire Byzantin fut toûchée.
Ce phénomène fut attesté du Xe au XVe siècles.L’église Romaine et l’église Grecque l’analysèrent comme une hérésie chrétienne.
HERESIE vient du mot grec HAIRESIS qui définit une notion de choix.
PEUT-ON LE DEFINIR COMME LE LIBRE CHOIX DE SON ITINERAIRE SPIRITUEL ?
Au moyen-âge, l’héretique chretien déviant ou pervéti est différent de l’infidèle, qui lui ignore tout du christianisme. les témoins médiévaux même les plus hostiles ne nièrent jamaisle caractère chrétien de l’hérétique chrétien.
Un infidèle c’est un juif, un sarrasin. Il n’a pas encore entendu prêcher le christianisme. leur responsabilité est donc très limitée.
Un hérétique chrétien, c’est en connaissance de cause qu’il quitte le droit chemin hors duquel n’est point de salut.
C’est pour enquêter contre des chrétiens hérétiques que l’Inquisition fut mise en place. Non pourjuger des Infidèles non chrétiens. Le Tribunal religieux ne s’intéressera aux juifs et Sarrasins que dans le cas précis ou convertis (de gré ou de force au christianisme) ils l’auraient ennsuite abjuré pour revenir à leurs premières croyances. Ils devenaient dans ce cas, des chrétiens renégats donc assimilés à des hérétiques.
L’hérésie fut la faute mageure aux yeux du christianisme médiéval. Leseul péché qui ne pouvait être pardonné - assimilé à un crime de lèse majesté envers Dieu lui-même. C’est pourquoi il entraînait la peine de mort en ce monde et la damnation éternelle en l’autre. Il attirait le malheur et la malédiction sur les faibles créatures humaines qu’il contaminé directement ou indirectement. Il était ideentifié comme un venin mortifié, une pestilence ou encore uneabjection.
Il faut considérer ce mouvement comme un système chrétien différent avec un système complexe mais aussi complet avec ses écriture sacrées, ses traditions, ses liturgies, ses rites et sacrements, sa hiérarchie et son mode d’organisation ecclésiastique, son clergé et ses fidèles, sa théologie, sa métaphysique, sa morale, son propos de vie et enfin son message du salut.
mais ce mouvement s’esttoujours voulu indépendant et a toujours rejeté les principes de Rome et de Constantinople.
LE CHRISTIANISME DES BONS HOMMES FUT-IL UNE RELIGION ?
Elle fut tout à la fois mais de manière médiévale.
C’est à dire ordre régulier : avec des religieux (moines, abbés) qui vivent dans un monastère.
ordre séculier : clerc (prêtre, curé, évêque) qui vit au contact des laîcs.
Cet ordre religieux fut...
tracking img