Les causes de l'immigration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
1

PARTIE I !"!L’immigration en France et en Italie !
!

I.

Un peu d’histoire…

« Le XXIème siècle sera celui des peuples en mouvement. » -- Antonio Guterres, haut-commissaire aux réfugiés des Nations Unies.

1. L’immigration, un phénomène millénaire
De nos jours, il est beaucoup question dans les médias de l’immigration et des problèmes liés à l’accueil des immigrés. Certainsparlent de l’immigration comme s’il s’agissait d’une donnée spécifique à notre époque. Mais en réalité, le phénomène migratoire n’est pas nouveau : au contraire, les migrations sont une constante dans l’histoire de l’Humanité. Avant l’apparition des moyens de transport modernes, les migrations étaient essentiellement régionales ; le plus souvent, les hommes quittaient leurs villages ou leur régiond’origine pour aller s’établir à quelques dizaines de kilomètres de là. Avec la mondialisation des échanges et le développement de moyens de locomotion plus rapides, les migrations ont changé d’échelle. Désormais, les migrants ne changent plus seulement de région, mais quittent parfois leur pays pour aller s’établir dans un autre.

2. Les différentes formes d’immigration


EconomiqueL’immigration économique est liée à deux facteurs : d’une part, au besoin de main-d’œuvre d’un pays, et d’autre part, à la nécessité pour le migrant arrivant généralement d’un pays défavorisé de subvenir à ses besoins. Le migrant qui quitte son pays peut chercher à fuir la misère et le chômage

2

dans le but de survivre mais il peut aussi avoir pour volonté de mieux vivre et de faire mieux vivre safamille restée au pays en lui envoyant de l'argent.



Politique

Un migrant politique craint avec raison d’être persécuté dans son propre pays du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, et ne peut donc y retourner. On l’appelle également « réfugié » ou « demandeur d'asile ». Lorsqu’un pays accueille detelles personnes, on dit qu’il leur offre l’asile politique. Selon la Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés et le Protocole relatif au statut des réfugiés de 1967, les pays doivent accorder l'asile aux réfugiés et ne peuvent pas forcer un réfugié à retourner dans son pays d'origine. Cependant, de nombreux pays ne prennent pas en compte ce traité.



De guerre

En cas deguerre ou de guerre civile, les migrants entrent dans la catégorie des « déplacés fuyant des conflits ou des violences ». Il y aurait environ 25 millions de réfugiés de guerre dans le monde. Les pays qui accueillent le plus de déplacés sont plutôt des pays voisins de ces zones. Parmi les pays riches, le pays le plus accueillant est l'Allemagne avec près de 600 000 réfugiés en 2007. En Europe, lesacceptations de demandes d'asile sont passées de 85 % à 15% entre la fin des années 80 et les années 2000.



Climatique

Le réchauffement climatique et les problèmes environnementaux ont pour effet de créer une nouvelle catégorie de migrants réfugiés. L'accentuation des

3

menaces des cyclones, du manque d'eau, de la montée des océans, des tsunamis, de l'avancée des déserts, de lapollution, etc. rendent certaines régions de plus en plus hostiles à la présence humaine. Selon l'ONU, 20 millions de personnes se seraient déjà déplacées pour des raisons environnementales, pourtant cette catégorie n'est toujours pas prise en compte ni protégée par les conventions internationales.

!

3. Les racines de l’immigration en France
La France a un long passé migratoire. Leterritoire français s'est en effet peuplé au fil de vagues de migrations et d'invasions successives. Cependant, on considère généralement que l’histoire de l’immigration en France a réellement débuté au XIXe siècle. À partir de 1830, la France devient un pays d’immigration et accueille de nombreux exilés politiques venus de toute l’Europe : Polonais, Italiens, Espagnols ou encore Allemands viennent...
tracking img