Les causes du manque de mobilisation en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1245 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les causes du manque de mobilisation en France

L’ individualisme. L’être humain est, sans doute, conscient de son individualité depuis la naissance de l’humanité voici trois millions d’années. Le précepte de Socrate, « connais-toi toi-même », l’invite depuis l’antiquité à observer et étudier son individualité. Les stoïciens, tout comme les épicuriens, avaient pour but le perfectionnement del’individu ; le salut, but de la foi chrétienne, est lui aussi individuel.
l’individualisme moderne consiste à faire de lui le centre et le pivot de l’univers à tel point qu’il est devenu difficile, une fois ce point de vue adopté, de penser des phénomènes collectifs par nature comme la formation et l’apprentissage des langues, l’éducation des enfants, voire la simple relation d’altérité dans lecouple ou la vie sociale. 
Rôle libérateur de l’individualisme
Pour mesurer la nouveauté de l’individualisme moderne, il faut se remémorer l’organisation sociale et les valeurs contre lesquelles il s’est construit.
La famille offrait des repères plus solides. Elle pouvait, mieux que l’individu, respecter des engagements et donc conclure des contrats. L’existence de l’individu était ainsisoumise à celle de la famille : chez les nobles l’honneur du nom, qui se défendait sur les champs de bataille ou dans les duels, importait plus que la vie de l’individu. La carrière de celui-ci était délimitée par la situation sociale de sa famille, situation dont il ne pouvait s’émanciper que de façon exceptionnelle et en prenant les risques que court tout aventurier.
Cependant l’économie moderne,industrielle et mécanisée, exigeait que pût s’affirmer l’autorité des « talents », des personnes compétentes seules capables de maîtriser les nouvelles techniques de création, de production ou de combat : la promotion de l’individu était donc nécessaire à l'épanouissement de cette économie.
Au XXe siècle l’individualisme devra lutter contre la coalition hétéroclite, mais puissante, du marxisme, dela psychanalyse, de la sociologie, de la linguistique et du surréalisme. Il finira cependant par s’imposer vers la fin du siècle avec le triomphe du libéralisme économique.
Dans les pays riches où les problèmes matériels que pose l’existence ont été pratiquement résolus, où (au moins en moyenne) chacun peut se loger, se vêtir, se nourrir et élever des enfants, où les ménages sont équipésd’appareils électriques et électroniques dont naguère les entreprises elles-mêmes n’auraient pas pu disposer, où l’attention est accaparée par le spectacle audiovisuel, l’individualisme n’est plus comme jadis sollicité pour surmonter des difficultés pratiques et acquérir des biens jugés nécessaires.
Dès lors l’individu se replie sur lui-même, fasciné par l’apparence que présentent les médias, accaparé parses émotions, enfermé dans une représentation du monde qui malgré son caractère abstrait lui semble naturelle. La culture, excluant le rapport direct entre les êtres humains, ou entre eux et la nature, se médiatise. L’individualisme se dégrade.
Citation De Tocqueville : « L'individualisme est une expression récente qu'une idée nouvelle a fait naître. Nos pères ne connaissaient que l'égoïsme. »Pour l’individualiste, l’individu est libre, ou doit l’être, par conséquent responsable, la liberté ne se concevant pas sans la responsabilité : il lui écher, selon les circonstances, de prévoir, d’organiser, de diriger, d’œuvrer, etc. S’il court des risques, il en supporte les conséquences.

La première socialisation qu’ un individu subit dans son enfance est la socialisation primaire quiparticipe au contrôle social, c’est à dire pour qu’une société fonctionne, il est important qu’il y ait un contrôle social pour faire en sorte que les individus respectent les règles. Elle rend les gens conformistes, les fait obéir aux règles (à la loi). Elle est également un moyen d’intégration : adaptation d’une personne à son environnement. C’est la façon dont la société s’attire à elle un...
tracking img