Les cds

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Credit Default Swaps (CDS) : une arme financière de destructions massives ? 

Propulsés sur le devant de la scène internationale par la crise des dettes souveraines, notamment la crise grecque, le nébuleux marché des CDS n’est pas à son premier coup d’éclat depuis le début de la crise économique et financière. En effet, en septembre 2008 le marché des CDS a été le principal coupable de laquasi-faillite et de la nationalisation de l’American International Group (AIG) qui était la plus grande Compagnie d’assurance du Monde avant cet événement. En outre, la banque Lehman Brothers, dont la faillite a entrainé la chute du marché financier mondial à l’automne 2008, était le premier acteur sur ce marché jusqu'à sa faillite. Pourtant, à l’origine les CDS étaient Conçus pour renforcer larésilience des institutions financières, en transférant et dispersant le risque de défaut au sein des marchés financiers ; mais ces dernières années, ils sont devenus de plus en plus spéculatifs et la crise financière a révélé que les contrats de CDS, loin d’atteindre ces objectifs, peuvent au contraire accroître l’effet de levier au sein du système et aggraver les risques systémiques. Comme l’adit Warren Buffett, les dérivés peuvent ainsi être de véritables armes financières de destructions massives.
Aujourd’hui les CDS ou «  couvertures de défaillance » selon la terminologie officielle française, sont au cœur du débat sur la régulation et l’architecture financière post crise. Cependant, avant de discuter sur le caractère nocif ou pas de ce marché, sa propension à paralyser le systèmefinancier dans son ensemble (le risque systémique) et sa culpabilité par rapport à la crise des dettes souveraines ; nous tenterons d’abord d’analyser ses principaux concepts et mécanismes et d’étudier son développement au cours de ces dernières années.

I) Définition : Concept et mécanismes
Un Credit Default Swap (CDS) est un contrat par lequel un vendeur de protection (Protection Seller)s'engage, contre le paiement à intervalle régulier d'une prime en cas d'événement (credit event) affectant la solvabilité d'une entité de référence (reference entity), à dédommager l'acheteur (Protection Buyer). C’est une opération hors bilan, de gré à gré, qui permet donc à l’une des contreparties de transférer le risque de défaut d’un emprunteur à l’autre contrepartie.La valeur du CDS dépend de la qualité de la signature de l'entité de référence sur actif donné (le sous jacent), c'est pourquoi le CDS est un produit dérivé, plus précisément un dérivé de crédit puisque le sous-jacent est un crédit accordé à l’entité de référence.
Même s’ils se négocient de gré à gré (pas de standardisation des contrats), les CDS ont été codifiés par l’ISDA(International Swaps and Dérivatives Association) à partir de 1999. Un CDS est donc caractérisé par différents paramètres qui nécessitent l’agrément des cocontractants :
* L’entité de référence : l’entité de référence est un émetteur qui peut être de toute nature (corporate, banque, Etat,…). Le contrat de CDS porte sur un titre de créance émis par cette entité. Un CDS peut contenir un ou plusieursentités de référence (single name ou multi name).
* L’actif sous-jacent : l’actif sous-jacent est l’emprunt émis par l’entité de référence (actif de référence). Il peut s’agir d’une créance commerciale ou bien d’un titre obligataire.
* Le nominal ou la valeur notionnelle: c’est le montant total garanti par le CDS.
* Maturité : date d’échéance du contrat.

Ces paramètres répondent,entre autres, aux questions :
* Quels sont les flux financiers échangés entre l’acheteur et le vendeur d’un CDS ? La prime 
Sur ce plan des flux financiers, le CDS est comme un contrat d'assurance. Le seul flux financier générer par un contrat portant un CDS est la prime (avant le credit event). La prime (ou abusivement appelée spreads) est donc le montant payé par l’acheteur de protection...
tracking img