Les cerfs-volants de kaboul , khaled hosseini

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Religion : Analyser un extrait des cerfs-volants de Kaboul, Khaled Hosseini.

Extrait : Chap XVII, p.243-244. L'Afghanistan de notre jeunesse a, hélas, disparu. Toute douceur a déserté notre payset il est impossible d'échapper aux tueries. Des tueries incessantes. La peur règne partout à Kaboul, dans les rues, dans le stade, sur les marchés. Elle fait partie de nos vies, Amir Agha. Lesbarbares qui dirigent notre watan ne s'embarrassent pas de sentiments. Il y a peu, j’ai accompagné Farzana jan au bazar pour acheter des pommes de terre et du naan. Elle a demandé le prix au vendeur, mais ilne l'a pas entendue- je crois qu'il était sourd d'une oreille. Elle a donc reposé sa question plus fort, et soudain un jeune taliban s'est précipité sur elle et l'a frappée aux jambes avec son bâton.Il l'a frappée si brutalement qu'elle est tombée. Il l'insultait et criait que le ministère de la Prévention du vice et de la Promotion de la vertu n'autorisait pas les femmes à élever la voix. Ellea eu un gros hématome sur la cuisse pendant plusieurs jours, mais je n'avais pas d'autre choix que de rester spectateur. Si je l'avais défendue, ce chien m'aurait abattu d'une balle, et avec plaisir !Analyse : D’abord un taliban fait recourt à un acte de violence qui est selon moi, injustifiable. De plus l’égalité entre les sexes n’est aucunement respectée: Ici, la femme est inférieure, elleest traitée différemment. En quelques sortes, leur système juridique (le ministère) est défaillant, car la femme n’est pas sur le même pied d’égalité que l’homme. On pourrait dire également que c’estune preuve de stagnation au niveau de l’évolution sociale du pays. D’autre part, en étant à la place d’Hassan, j’aurais réagi à l’acte de violence commis par le taliban. En effet, il est insupportablede voir sa femme se faire battre, violentée d’une telle façon. En contre partie le taliban était armé et il n’aurait pas hésité à me tuer. Finalement c’est Hassan qui prend la décision la plus...
tracking img