Les cerfs volants de kaboul

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les cerfs-volants de Kaboul

Khaled Hosseini

I. RÉSUMÉ DE L’ŒUVRE
II. ÉTUDE DES PERSONNAGES
– Amir
– Hassan
– Baba
III. AXES DE LECTURE
– Le poids de la culpabilité
– La rédemption
– Du succès du livre à son adaptation au cinéma

L’auteur

Khaled Hosseini, est né en 1965 à Kaboul. Fils d'un diplomate et d'une enseignante de farsi,il voyage beaucoup, sa famille s’installe d'abord en Iran puis à Paris en 1976. En 1980, les Hosseini s’installent aux États-Unis. L’auteur devient médecin.

« Les cerfs-volants de Kaboul » est son premier roman. Il a été élu auteur de l'année 2008, selon une analyse des marchés de neufs pays.

L’œuvre

« Les cerfs-volants de Kaboul », originalement « The Kite Runner » est paru en2003 aux États-Unis. Salué par la critique, il connaît un grand succès aux Etats-Unis. Ce récit a été traduit de l'américain par Valérie Bourgeois et publié en France en 2007.Le roman a été récompensé par le grand prix des lectrices Elle et le prix RFI. A ce jour plus de huit millions d’exemplaires ont été vendus dans une trentaine de pays.

Khaled Hosseini, s’est inspiré de ses souvenirspour écrire ce roman. Il nous présente son pays sur une période de trente ans. Le récit débute dans les années 1970, relatant l’enfance d’Amir, jeune pachtoun ses relations ambiguës avec son père Baba et son amitié avec son serviteur Hassan, jeune Hazara. Puis il nous emmène au cœur de l’Afghanistan actuel aux mains du taliban, ravagé par des années de guerres. Ce best-seller a été adopté aucinéma en 2007 aux États-Unis.

I. RÉSUMÉ DE L’ŒUVRE

L'œuvre se découpe en trois parties qui peuvent paraître assez inégales: l’enfance à Kaboul, l’exil, la fuite et la vie aux Etats-Unis et le retour à Kaboul 20 ans plus tard.

L’enfance

Nous sommes en 2001, Amir est écrivain et vit à San Francisco avec sa femme Soraya. Il reçoit l'appel d’un vieil ami de sa famille Rahim Khan,resté en Afghanistan, celui-ci lui déclare : « Viens. Il existe un moyen de te racheter ». C’est alors qu’Amir se remémore ses souvenirs d’enfance, plus particulièrement ceux de l'hiver 1975, il avait 12 ans.

Le jeune Amir, vit avec son père, un riche commerçant pachtoun, sa mère est morte en lui donnant la vie. Il est très proche de son serviteur Hassan, jeune chiite, ses origines lecontraignent à exécuter les besognes les plus basses. Ils ont tous les deux la même passion pour les cerfs-volants. Inséparables, ils semblent vivrent une enfance sereine. Leurs pères sont également très proches, Baba le père d’Amir considère Ali et son fils comme sa famille, on apprend que la mère d’Hassan est partie quand il était encore bébé.

Amir admire beaucoup son père, il fait tout pourque celui-ci le remarque mais son père semble le trouver trop sensible. Amir a l’impression qu’il lui préfère Hassan, il découvre que son père a subventionné un orphelinat chiite. Amir discute avec Baba dans son bureau sur les pêchés et son père insiste sur le fait que le pêché le plus odieux est le vol de ce qui n'est pas à nous.

Plus tard, Amir entend son père confier à Rahim qu’iltrouve que son fils se laisse marcher sur les pieds. Amir qui a l’habitude de raconter des histoires à son ami qui ne sait pas lire écrit une nouvelle. Il la lit à Rahim et Baba, ce dernier ne s'y intéresse pas tandis que Rahim l'encourage. Au même moment, une fusillade éclate, il s’agit du coup d'État à Kaboul.

Assef, un jeune garçon qu’Amir craint le menace mais Hassan le défend en luipointant son lance-pierre. A l’occasion de l’anniversaire d’Hassan, Baba lui offre une opération de chirurgie esthétique pour lui ôter son bec-de-lièvre. Amir, jaloux décide alors de gagner le combat de cerf-volant de son quartier pour que son père soit fier de lui, Baba en a gagné beaucoup au cours de sa jeunesse. Pour cela, il faut que son cerf-volant soit le dernier à voler, pour éliminer les...
tracking img