Les changements sociaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2571 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant la seconde moitié du XIXème siècle et la première moitié du XXème siècle, l'industrialisation se développe massivement sur toute une partie de la planète. Elle se diffuse d'abord en Europe du nord-ouest, puis en Amérique, au Japon et en Russie. Mis à part le cas de l'U.R.S.S. Après la révolution de 1917, l'industrialisation s'est effectuée selon les règles du capitalisme avec uneintensité inégale selon les pays, déterminant ainsi des changements plus ou moins profonds et rapides des structures sociales et des modes de vie.
Mais quels changements concrets la Révolution industrielle a-t-elle introduite dans la société du XIXème siècle ? Ces nouvelles façons de produire ont-elles engendrées de nouvelles façons de penser ?
Afin de répondre à ces questions….

I- Les contrastes dela société : la stratification sociale

A- La naissance d’un monde nouveau

* Exode rural / Ville.

La Révolution industrielle et les transformations économiques qu’elle a engendrée ont également fait évolué les modes de vie. Ainsi les ruraux qui représentaient la majorité de la population au 18ème siècle laisse place aux urbains. Ainsi, bénéficiant de l’exode rural les villes connaissentune vive expansion. Des agglomérations nouvelles naissent autour des zones employant une main d’œuvre nombreuse. Cependant dans les villes il existe deux sortes de quartiers les quartiers riches et les quartiers pauvres composés de vrai taudis. Ces deux types de quartiers sont le reflet de la nouvelle société qui a été crée : d’un coté les bourgeois de l’autre les ouvriers.

B- La classeouvrière

* Condition de vie des ouvriers.

Les conditions de vie des ouvriers qui travaillent dans les mines, dans les usines ou dans l’agriculture sont très difficiles. Leur travail est très pénible et leurs salaires sont très faibles. Les femmes et les enfants doivent donc travailler pour apporter un complément de revenu. Ainsi, le prolétariat composé d’artisans ruinés, de paysans déraciné et sansqualification, s’entasse dans des conditions difficiles dans les pays noirs ou les banlieues. – Leur journée de travail est souvent égale à 13 heures, et leurs salaires sont très faibles, ex. 100 FF par mois (un employé gagne 5 fois plus).

* Condition de travail des enfants.

C- Les bourgeois.

Le développement économique profite surtout à la bourgeoisie d’affaires, celles des banquiers,des industriels, des négociants qui manient l’argent. Animé par la volonté d’entreprendre et de réussir, ce groupe exerce une grande influence sur les hommes politiques. Les bourgeois vivent confortablement et consacre beaucoup de temps et d’argent aux loisirs.
Entre ces deux classes (= catégories) sociales, les classes moyennes regroupent des professions très diverses : les professions libérales(médecins, avocats, journalistes…), les enseignants, les employés (ingénieurs…).

II) La question ouvrière

La formation des sociétés industrielles est accompagnée par l'apparition de nouvelles idéologies qui fournissent des explications globales et contradictoires des évolutions en cours. Ces idéologies répondent en particulier aux questions suivantes: quelles conceptions de l'économieinspirent les sociétés industrielles? Pourquoi et comment s'organisent ces sociétés?

A) Les doctrines sociales et les partis politiques

1- Karl Marx et le communisme

• Texte lutte des classes selon Karl Marx.

Selon Karl Marx, la société est divisée en 2 classes :
la bourgeoisie (= ceux qui possèdent les moyens de production)
le prolétariat (= les ouvriers des usines et des mines,exploités par les patrons).
Les intérêts de ces deux classes sont opposés, c’est pourquoi on parle de « lutte des classes ».
Karl Marx propose un changement révolutionnaire. Ainsi, il fonde à Londres la 1ère internationale des travailleurs. Dans ses ouvrages, il présente la lutte des classes comme inévitable. Selon lui, le prolétariat vaincra et instaurera la communisme : c'est-à-dire une société...
tracking img