Les clusters de biotechnologie aux usa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1665 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture Accounting for Emergence and Novelty in Boston and Bay Area Biotechnology
Owen-Smith and W. W. Powell, 2006

Résumé :

Démarche des auteurs

Lʼarticle traite du thème des clusters de biotechnologie et compare les régions de Boston / Cambridge dʼune part, et de la Baie de San Francisco dʼautre part. A travers cette comparaison, la démarche des auteurs est de montrer que sices deux réseaux dʼacteurs présentent aujourdʼhui de nombreuses similarités, leur achèvement résulte en fait de cheminements différents, qui vont jusquʼà affecter la nature même de leur production. Le secteur des biotechnologies est un secteur relativement récent, qui émergea dans les années 80. Dès lʼorigine, la structure des acteurs est fortement asymétrique : les compétences technologiquessont concentrées dans quelques laboratoires universitaires, que les grandes entreprises pharmaceutiques traditionnelles nʼont pas intégré. Cela favorisa la création dans les deux régions dʼune grande quantité dʼacteurs intermédiaires, les start-ups de biotechnologie, financées par des investisseurs en capital-risque. Le secteur des biotechnologies est donc intrinsèquement créateur de collaborationsmultiformes entre les différents acteurs : - Universités - Organismes de recherche publics / Hôpitaux - Entreprises - Venture Capitalists Même si à la fin des années 80, il y a eu convergence des compétences (les grandes entreprises ont créé leur division «biotechnologies» et certaines start-ups se sont imposées sur le marché), le secteur a gardé sa structure de réseau asymétrique, clé delʼinnovation dans ces régions. Le travail des auteurs est de montrer que cette structure en réseau souvent étudiée ne fait pas tout, et que la morphologie chronologique de ces réseaux est fondamentale pour comprendre leur réussite. La comparaison sʼappuie ainsi sur le recensement, chaque année, des acteurs et des liens entre eux dans les deux régions, entre 1988 et 1999. Les acteurs sont divisés en troiscatégories : entreprises, investisseurs et organismes publics.
Les deux clusters

Les deux régions choisies sont très représentatives du secteur des biotechnologies, puisquʼà elles deux elles représentent plus de la moitié des brevets déposés (en 1999), et comptent pour un tiers des approbations de nouveaux médicaments par le Food and Drug Administration (FDA). Elles comportent également cinqentreprises dans le top dix en terme de ventes.
Comparaison quantitative et qualitative des liens entre acteurs

Les auteurs se penchent sur trois types de liens : - Entreprise / Investisseur - Entreprise / Organisme public - Entreprise / Entreprise

Ils recensent ensuite année par année le nombre de liens de chaque type pour les deux régions (voir diagramme en annexe) Ce qui apparaîtimmédiatement est que, même si la fin de leur évolution est similaire (prédominance des liens entre entreprise, ce qui fait la force dʼinnovation du réseau), les deux clusters sont nés de processus radicalement différents : schématiquement, Boston sʼest créé sur de lʼargent public alors que la Baie de San Francisco émergea (plus tard et plus vite) grace à des fond privés. Ainsi, les chemins de croissancedes deux régions sont différents : alors que Boston doit attirer de plus en plus les investisseurs, la stratégie de la Baie est dʼaugmenter la participation des acteurs institutionnels.

Cartographie des acteurs et des liens

A lʼaide de la théorie des graphes, les auteurs ont représenté les acteurs de façon atomique. Ils ont placé les acteurs isolés en périphérie puis relié ceux qui avaientnoué des liens entre eux, en les plaçant proportionnellement à leur distance (au sens de la théorie des graphes). Le tout en discriminant le trait par type et nombre de liens (R&D, investissement, licence). (voir annexe) En 1988, les graphes confirment lʼétude précédente puisque les liens à Boston composent une grande agrégation avec de nombreux acteurs publics (Harvard et MIT acteurs centraux),...
tracking img