Les comédie sont-elles faites pour être joués

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Sujet : Selon vous, les comédies sont-elles faites pour être jouées. Ce sujet nécessite un plan dialectique(thèse, antithèse) cependant vous ne rédigerez qu’une seule partie du devoirsans oublier introduction et conclusion.

Depuis sa création, la comédie a toujours joui d'une grande popularité, mais surtout auprès du peuple; l'élite de la société l'a souvent boudée, laconsidérant comme un genre mineur. La comédie a d’abord servi a designer le théâtre en général au XIV-XVIe siècles. on peut le justifier avec une pièce de MOLIERE : « Le médecin malgré lui ». Dans unpremier temps nous allons dire en quoi consiste une comédie aujourd’hui et dans les siècle avant puis si oui ou non les comédie sont t- elles faite pour être joué, et pourquoi et pour finir une conclusionsur les comédie en générale.
Tout d’abord une comédie a un but bien défini. Ce but est de faire rire les spectateurs en mettant en scènes des acteurs appartenant aux catégorie moyenne de lasociété, c'est-à-dire la bourgeoisie ou autres, dont les préoccupation sont l’argent, le mariage… Ce jeu représente un moyen efficace et fécond de traiter des problèmes des hommes et de la société.Certains auteurs de comédies s'en sont avisés et ont ainsi proposé, par le biais du rire et d'une écriture ludique, une critique de la société, une satire des moeurs qui régissent la vie des hommes ex.:Aristophane, Molière, Beaumarchais; ils ont fait de la comédie un miroir qui reflète la réalité, mais en la déformant, en la grossissant, en la transformant ex.: création de types comiques. Le théâtre,avec sa grande portée, a permis à ces écrivains une diffusion très large de leurs idées. Les auteurs de comédies sont donc profondément engagés dans la vie de leurs contemporains; la comédie, poureux, est bien plus qu'un simple divertissement: c'est un moyen d'agir sur le réel. Cependant, la plus grande partie du public ,de toutes les époques, n'a souvent été sensible qu'au côté agréable,...