les concepts de la monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE INTRODUCTIF

LES CONCEPTS DE LA MONNAIE

INTRODUCTION : UN PEU D’HISTOIRE

Contrairement à certaines idées reçues, la monnaie est moins un concept strictement
économique qu’un concept social, voire anthropologique.
En effet, la monnaie est bien antérieure historiquement à l’économie politique, et plus
encore à l’émergence de l’économie de marché telle que nous la connaissons.Ses racines
remontent à la plus haute antiquité, puisque l’on trouve des formes monétaires plusieurs
millénaires avant JC, qui plus est, dans diverses civilisations. On pourra retenir, à titre de
repère historique, que les premières pièces frappées apparaissent en Lydie (dans l’actuel
Proche Orient) au VIIème siècle avant l’ère chrétienne. Les formes monétaires antérieures sont,
notamment, deslingots estampillés.
Les métaux précieux ont joué un rôle majeur dans l’histoire de la monnaie, et ce jusqu’à
nos jours, puisque le dollar américain était encore convertible en or en 1971. Toutefois,
d’autres biens ont rempli des fonctions monétaires, comme le bétail – en latin, pecus, d’où
l’adjectif « pécuniaire ». Chacun connaît, en outre, le rôle joué par les coquillages ou les
perlesdans telle ou telle société insulaire.
On remarquera au passage que l’un des enseignements qui se dégage de ces
considérations historiques est l’existence d’un très fort « besoin de monnaie », dans quasiment
toutes les communautés humaines, et ce quasiment depuis le néolithique ! La monnaie est
donc bien un objet social, pas simplement un objet économique. Nous aurons l’occasion d’y
revenir.
Lafrappe des monnaies, qui consiste en une marque de reconnaissance par un pouvoir
politique, est un évènement majeur dans l’histoire monétaire. Pour les agents économiques,
elle garantit l’authenticité du moyen de paiement en circulation et - dans une certaine mesure
– sa qualité. Pour le Prince, elle est un signe de sa puissance, et une source de revenu : les
frais liés à la frappe sontcouverts par le seigneuriage, qui s’analyse comme la différence
(tolérée, et en principe minime) entre la valeur faciale de la monnaie et sa valeur intrinsèque.
Au demeurant, puisque c’est le Prince qui fixe indirectement le montant du
seigneuriage, et que les agents n’ont pas d’incitation à vérifier systématiquement la teneur en
métal des pièces, le risque d’abus est grand. Le pouvoir est soumis àla tentation de réduire la
valeur intrinsèque de la monnaie sans modifier sa valeur faciale. Il augmente ainsi son revenu.
Mais il sape de la sorte, sournoisement, les bases de la circulation monétaire, et par delà,
certains des fondements de la société tout entière, comme l’illustrent les épisodes extrêmes
d’hyper-inflation. En effet, l’érosion de la valeur des pièces finit par être notoire.Les agents
1

la compensent en augmentant les montants exigés en paiement, donc les prix. C’est
l’inflation.
Du VIIème siècle avant JC jusqu’à la Renaissance, au XVIème siècle, l’histoire de la
monnaie est, pour ainsi dire, de la numismatique. Nous n’en retiendrons que la frappe en
1360, par le roi Jean le Bon, d’une pièce qui fera date en France. Elle suit le paiement aux
anglais de larançon du Souverain, fait prisonnier à la bataille de Poitiers. Après quoi le roi est
« franc », c’est à dire libre (affranchi), et la pièce à son effigie, émise pour la circonstance,
restera connue sous le nom de …franc ! C’est le début d’une longue histoire qui a pris fin, en
principe, avec l’avènement de l’euro.
La Renaissance verra l’invention du billet de banque, puis de la monnaiescripturale, sur
lesquelles nous reviendrons. Ces formes monétaires sont aujourd’hui dominantes, les pièces –
en métaux ordinaires – ne jouant plus qu’un rôle d’appoint dans la circulation.
Plus récemment, la création de l’euro constitue un événement majeur, au plan monétaire
mais aussi au plan politique. En effet, c’est la première fois dans l’histoire que des nations
souveraines acceptent,...
tracking img