Les conditions de vie des esclaves

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (621 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Avant l’embarquement:

Les esclaves choisis étaient stockés dans des sortes de magasins infects appelés baraquons. Ils subissaient un examen anatomique minutieux complet et approfondi quin’épargnait aucun organe. Venaient ensuite le marquage au fer rouge et l'embarquement des captifs sur des canots jusqu'aux navires.
Ensuite, c’est le désespoir. Des esclaves profitent d’un moment d’inattentionpour se jeter à l’eau et se noyer au moment de quitter le sol natal et de franchir la passerelle du navire. D’autres s’étouffent de leurs propres mains.

Pendant la traversé:

Les conditions de vieà bord des négriers étaient intolérables pour les esclaves. L'entrepont était aménagé en parc à " nègres ". Les esclaves étaient parqués entre les deux ponts et partageaient le peu d’espace avecdiverses marchandises. Des échafauds étaient installés pour doubler la capacité du bateau. Les hommes et les femmes étaient séparés par une cloison, et il était impossible pour les captifs de se mettredebout.
Nus ou presque, allongés sur le côté, ils étaient imbriqués les uns à côté des autres et disposaient d’un tiers de mètre carré chacun. L'entassement déjà insupportable se transformait en unepromiscuité humide et nauséeuse quand le mal de mer et le mauvais temps s'en mêlaient : l'eau s'engouffrait dans l'entrepont, les vomissures, les déjections qui débordaient des baquets souillaienttout, faisant prospérer les maladies que les carences alimentaires, le manque d'hygiène ou la claustration engendraient déjà.
Le jour, on faisait monter les noirs sur le pont pour qu'ils prennent l'airet se délassent.
Le taux de mortalité pendant le voyage variait de 10 à 20%.

Après le débarquement:

Les malades qui risquaient de ne pas être vendus étaient jetés à la mer. Les autres étaientgavés, drogués, afin d’être présentés en pleine forme De nouveau les mêmes scènes d’examen qu’au départ : dents, yeux, sexe, pieds…
A l'arrivée, les Noirs malades et épuisés étaient rafraîchis...
tracking img