Les conquérants

Malraux, Les Conquérants
Fiche de lecture 

1. Biographie de Malraux
2. Résumé de « Les conquérants »
3. Contexte
4. Personnages principaux
5. Les idées
6. Style
Biographie

Malraux est né en novembre 1901. Il abandonne ses études à 17 ans pour travailler pour des libraires et des éditeurs. Déjà  passionné d’art, il suit des cours au misée Guimet et à l’école duLouvre. Il écrit des articles sur des artistes qu’il fréquente. A 20 ans il épouse Clara Goldschmidt qui lui donnera sa fille Florence.

En 1923 il part en Indochine où il s’empare de quelques œuvres d’art. Il sera condamné à faire de la prison, mais un mouvement d’intellectuels français va arriver à le faire libérer plus vite que prévu. Rentré en France, il repart vers Saigon où il publie un journalintitulé « L’Indochine enchaînée » Mais il rentre à nouveau en France pour y travailler à la jeune NRF. « Les conquérants » datent de 1928 et il écrit également « La tentation de l’Occident »

Son premier roman, « Le voie royale » est publié en 1930. En 1933, il publie « La condition humaine » qui obtient le Prix Goncourt, puis « Le temps du mépris » en 1935. Ce dernier ouvrage est prophétiqueen ce qui concerne les futures horreurs nazies.

Il poursuit de nouveaux voyages en Asie mais va surtout lutter contre les fascismes. Il s’engagera dans une escadrille des Brigades Internationales pendant la guerre d’Espagne en 1937, alors que la République Espagnole lutte contre le général Franco et ses troupes fascistes aidées par l’Italie de Mussolini et l’Allemagne d’Hitler qui y exercerason aviation. Il y rencontrera Hemingway et Arthur Koestler entre autres.

On le retrouve aussi au Congrès des écrivains russes où il fait la connaissance d’Eisenstein, de Gorki et de Pasternak.

En 1939, il est engagé dans une brigade de chars et sera fait prisonnier lors de la retraite de 40. Libéré, il entre dans la résistance sous le nom de « Colonel Berger » A la libération il s’oppose àune prise de pouvoir par les communistes et fait la connaissance de de Gaulle dont il deviendra un des ministres.

Celui-ci retiré du pouvoir, Malraux va aider au développement du Rassemblement du Peuple Français ou « RPF ». de Gaulle revenu au pouvoir il se voit nommer ministre des Affaires Culturelles en 1959 et gardera ce poste jusqu’en 1969. Lors d’un voyage en 1965 il va rencontrer Nehru,Mao-Tse-Toung et Chou-En-Laï

Malraux est aussi un grand écrivains des arts et publie « Les voix du silence » en 1951, « La Métamorphose des Dieux qui comprend trois volumes (1957, 74 et 76.) Puis il publie les « Antimémoires » qui comprennent « Le miroir des limbes » et « La corde et la souris »

En 1971, il publie « Les chênes qu’on abat » qui sont un compte-rendu de son dernier entretienavec de Gaulle. Enfin, ce sera le tour de « La tête d’obsidienne et Lazare » en 1974

Malraux décède le 23 novembre 1976 à Verrières-le-Buisson dans l’Essone. Environ vingt ans plus tard, le président Chirac va faire transporter ses cendres au Panthéon.

Résumé

L’histoire se passe en Chine, à Canton et environs plus exactement, aux environs de 1922.

Sun Yat-Sen est mort depuis deux ans etla Chine est parcourue de luttes de généraux les uns contre les autres. A ces luttes s’ajoutent celles des personnalités en faveur de la démocratie contre les anarchistes et les communistes. Ces deux derniers groupes reçoivent une aide d’un certain nombre de conseillers soviétiques. En dehors de la puissance anglaise, le plus fort, dans la province, est un commandant répondant au nom deChang-Kaï-Shek. Il dirige la caserne des Cadets, seule troupe vraiment organisée. Quand on parle de l’armée cantonaise, il s’agit de celle du Kuomintang, force théoriquement en faveur des démocrates de laquelle dépendent Chang-Kaï-Shek et ses cadets.

L’histoire est simple. Le but du Kuomintang, des démocrates et des anarchises et communistes, est d’abord de lutter contre Hong-Kong et la puissance...
tracking img