Les contacts avec le maroc et israel datent de la guerre des sables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
YIGAL BIN NUN AU COURRIER D'ALGÉRIE :
«Les contacts avec le Maroc et Israel datent de la guerre des Sables»

*Bientôt des révélations sur l’affaire Ben Barka
Historien d’origine MarocaineYigal Bin-Nun, chargé de cours à l’Université de Paris VIII, étudie depuis plusieurs années les relations secrètes entre le Maroc et Israël.

C’est dans ce cadre qu’il a, entre autre, reconstitué lesmodalités de l’émigration de la communauté juive, d’abord clandestine, organisée par le tout jeune Mossad, puis officialisée par ce qui fut sobrement appelé « l’accord de compromis » entre Hassan II etIsraël.
 Ses liens déclarés avec Meir Amit, l’ancien patron du Mossad, lui ont certainement été très utiles.
 Bin-Nun répond aujourd’hui aux questions du Courrier d’Algérie
Courrier d’Algérie : Àquel moment la coopération officielle entre le Maroc et Israël a t-elle commencé ?
 Et à quel moment les relations deviennent elles officielles ?

Yigal Bin-Nun : La coopération officielle entre leMaroc et Israël, sans rapport avec le sujet de l’émigration, débuta exactement le début février 1963.
 Elle fut précédée par « l’accord de compromis » conclut au début août 1961, sous couvert del’organisme humanitaire d’émigration HIAS (Hebrew Sheltering and Immigrant Aid Society).
 Contrairement aux publications de Ahmed Boukhari et d’Agnès Bensimon (*), ces relations n’ont jamais commencé en 1959(mais en février 1963) et le premier directeur du Mossad, Isser Harel, disparu dernièrement, n’a jamais effectué de voyage officiel au Maroc et n’a jamais rencontré Hassan II.
 Ce n’est que sonsuccesseur, Meir Amit, qui effectua un voyage officiel au cours du mois d’avril et fut reçu par le général Mohamed Oufkir et par Hassan II dans un petit pavillon du palais de Marrakech.


De quelle façonl’intrusion du Mossad au Maroc s’est-elle faite ?
 Les autorités marocaines en étaient-elles informées?

La première rencontre officielle s’effectua entre le bras droit de Isser Harel – Y.C.
 et le...
tracking img