Les contemplations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Contemplations

Auteur Victor Hugo

Genre Poésie

Pays d'origine France

Lieu de parution Paris

Date de parution 1856

Il est considéré comme le chef-d’œuvre lyrique de cet auteur. La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1841 et 1855. Mais les poèmes les plus anciens de ce recueil datent de 1834. Les Contemplations sont un recueil du souvenir, de l’amour, de la joie maisaussi de la mort, du deuil et même mystique. C'est le journal d'une destinée. Le recueil est divisé en deux parties égales de 3 livres, la première "autrefois" et la seconde "aujourd'hui".

Analyse de l’œuvre

Les Contemplations comme recueil de l’amour
L’amour dans les Contemplations peut prendre différentes formes. Il peut s’agir de l’amour naïf d’adolescent (Vieille chanson du jeunetemps). C’est un amour où l’expression des sentiments est maladroite et hésitante.
L’amour sensuel aussi est important. La sensualité est soit discrète (comme dans la majorité des poèmes) voire de manière exceptionnelle érotique. L’amour est ainsi source de bonheur et de joie.

Le lyrisme amoureux et la nature
Mais les poèmes de l’amour sont aussi des poèmes de la nature: « nous allions au vergercueillir des bigarreaux ». Lyrisme amoureux se mêle au lyrisme de la nature sans qu’ils se confondent. Ce n’est pas l’amour malheureux qu’Hugo chante mais au contraire l’amour comme source de plénitude, de bonheur à deux et de communion avec la nature.
Comment est-ce que le poète parle de l’amour et de la nature ? Sous formes de poèmes souvent brefs comme si Hugo cherchait plus à capter unmoment fugitif qu’à donner une longue peinture de ses sentiments. Hugo se concentre souvent sur quelques parties de la réalité en donnant ainsi une image fragmentée : il ne fait pas de portrait de pied en cap de la femme qu’il aime mais évoque sa nuque ou ses pieds et ses cheveux. La nature elle-même est décrite de façon très fragmentaire: Hugo évoque un arbre et ses branches, la rive et les joncs.Dans les poèmes d’amour, l’amour et la nature sont intimement liés. C’est comme si la seule fonction de la nature était d’être le lieu des moments partagés entre Hugo et la femme qu’il aime.

Les Contemplations comme œuvre du deuil

Les Contemplations sont aussi un recueil du souvenir de Léopoldine et de la nostalgie :
Les souvenirs racontés sont ceux de moments heureux passés avec sa fille:Hugo évoque les contes qu’il racontait à ses enfants et le titre pauca meae signifie « quelques vers »... pour Léopoldine.
Mais les moments passés ensemble sont toujours évoqués de façon vague et par fragments (sur les 17 poèmes de Pauca meae Hugo ne raconte que dans 4 poèmes des scènes du passé.)
Mais Hugo montre aussi clairement son refus de la mort et ne cesse d’interroger Dieu quant au sens dudécès de Léopoldine. Pauca meae sont donc avant tout des poèmes de la souffrance : sur près de 9 poèmes sur 17 composant Pauca meae il est question de douleurs. La mort de Léopoldine fait vaciller la foi de Hugo et sa confiance en Dieu et même l’idée que le Poète doit se faire messager de Dieu et guide des peuples (idée pourtant ancienne chez Hugo).
Mais en même temps Hugo avoue son incapacitéà comprendre les desseins de Dieu et sa soumission à la volonté divine. Hugo esquisse par là l’idée que la vie se termine par un mystère que nul ne peut comprendre.
Quant au ton et au style de Hugo, sa langue et sa poésie se caractérisent par leur simplicité. Les mêmes rimes reviennent d’un poème à un autre.
Hugo refuse en outre tout pathos. Il a recours à un double pour parler de ses propressouffrances donnant ainsi l’impression de parler d’un autre. Il refuse tout lyrisme personnel exagéré. Il écrit par exemple dans : « Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe/ Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur » et semble par là rejeter tout sentimentalisme facile.
Quel est le destinataire de Pauca meae ? Sa fille Léopoldine d’abord à laquelle Hugo s’adresse. Hugo écrit par exemple...
tracking img