Les crises de la 3em republique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
B)      La République à l’épreuve des crises : la contestation du modèle républicain
Pourtant, le sentiment républicain n’est pas encore ancré chez tous les Français malgré les grandes lois et la propagande républicaines. Ainsi, la République doit-elle encore traverser des crises à la fin du XIX° siècle pour s’enraciner davantage dans les mentalités. L’année 1885 ouvre cette période de crise. Eneffet, la chute du gouvernement Ferry marque le début d’une période d’instabilité ministérielle, à laquelle s’ajoutent une crise économique (Grande dépression) ainsi que des scandales politiques. Ce climat nuit à l’image de la République et permet la montée du sentiment nationaliste ainsi que le développement de l’anti-parlementarisme (sentiment d’opposition à la Chambre des députés et à sonpouvoir) aussi bien à gauche, chez les classes populaires, qu’à droite, chez les conservateurs.
 La crise boulangiste
La première de ces crises importantes est la crise boulangiste, traduisant la persistance de la tentation d’un exécutif fort. Ainsi, le général Boulanger, ancien ministre de la Guerre, surnommé le « général Revanche » capte-t-il autour de sa personne toutes les aspirations des déçusde la République, de l’extrême gauche à la droite nationaliste et aux monarchistes. Fort de sa popularité, Boulanger fonde un parti, le Parti Républicain National, au programme simpliste et populiste qui tient en 3 idées essentielles : dissolution de la Chambre, élection d’une nouvelle assemblée constituante, révision de la constitution pour renforcer le pouvoir exécutif. Boulanger se lance donc àla conquête du pouvoir par les urnes. Entre 1886 et 1889, il se présente dans de nombreuses circonscriptions lors d’élections législatives partielles, utilisant une disposition légale de la III° République, qui ne limitait pas le nombre de candidatures. Chaque fois élu avec d’écrasantes majorités, il démissionne pour briguer un nouveau mandat  dans une autre région. Ainsi il s’affirme rapidementcomme un personnage incontournable de la vie politique, un recours à la médiocrité des parlementaires. Son élection comme député de Paris face à un Républicain en 1889, alors que Paris est un bastion républicain traditionnel, finit d’inquiéter les Républicains. Paul Déroulède de la Ligue des Patriotes encourage alors Boulanger à faire un coup d’Etat, mais ce dernier refuse car il tient à respecterla légalité. Son hésitation permet aux républicains de contre-attaquer en lui intentant un procès en haute cour de justice pour crime contre la sûreté de l’Etat. Ce procès politique dont l’issue est certaine effraie Boulanger qui s’enfuit en Belgique. Son prestige s’écroule, lui qui incarnait l’espoir d’un changement. Dès septembre 1889, les candidats boulangistes sont abandonnés des électeurs.Boulanger se suicide sur la tombe de sa maîtresse en 1891. Malgré son échec final, Boulanger a montré aux républicains la fragilité de leur assise et leur a fait prendre conscience des limites de leur politique. Le boulangisme constitue la première grave menace contre la IIIème République dans les années 1880 car il est antiparlementaire et qu’il aurait pu renverser le régime en place.
Le scandalede Panama
En 1892, éclate le scandale de Panama qui révèle les collusions entre le monde politique et le monde des affaires. Pour obtenir le vote d’une loi qui favoriserait les finances de la compagnie de Lesseps – en charge du percement du canal de Panama – des pots de vins sont versés à de nombreux députés (Clémenceau). La loi est adoptée en 1885 mais cette manigance a ruiné la compagnie deLesseps et ses actionnaires. Le scandale est révélé en 1892 mais seul un suspect sur 104 est condamné car il a avoué avoir perçu de l’argent. Les conséquences politiques de ce scandale sont très lourdes : il discrédite largement le régime et le personnel politique, faisant ainsi le lit le l’extrême droite. L’antiparlementarisme progresse encore.
 Les attentats anarchistes
Dans les années 1890,...
tracking img