Les croyances populaires au xviè et xviiè

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les croyances populaires aux XVIe- XVIIe siècles

En introduction :
insister sur l'explication des termes suivants : « croyances populaires » et rappel de la bornes chronologiques (vaste) « XVIe – XVIIe siècles »

où ? Sous la France dite d'Ancien Régime ; la France est une monarchie gouvernée par le roi Henri II

le terme croyance ici est accolé au terme populaire :pourtant il est très important de rappeler le contexte de la France d'Ancien Régime très chrétienne et ce depuis le Moyen Age = place de l'Eglise prédominante dans la société, dans les moeurs, dans les pensées, dans la vie quotidienne des Français (et notamment des paysans = important pour plus tard dans ton exposé car les croyances populaires vont surtout s'exerçaient dans les villages ; la viequotidienne, les travaux des champs sont calqués sur la calendrier chrétien).

Contexte au XVIe siècle : Concile de Trente (ville en Italie où s'est tenu un concile – arrepl du terme concile = réunion qui regroupe le Pape (à l'époque Paul III demande l'ouverture de ce concile, puis il est suivant de d'autres papes) qui s'est déroule de 1545 à 1563 = objectif de réformer l'Eglise Catholique faceà la montée du Protestantisme (l'ouverture de ce Concile fait face aux demandes de Martin Luther – le luthéranisme qui critique les positions du Pape, l'enrichissement de l'Eglise, différence de conception du Salut et la question du Paradis …) = c'est la Réforme ou la Contre-Réforme catholique. L'idée est de former les chrétiens au christianisme avec la mise en place du catéchisme, de mieuxformer les prêtres à la messe … afin que les chrétiens ne se détournent pas vers des croyances populaires qu'est le paganisme = et c'est justement à la suite de ce Concile que l'Eglise va combatrre très durement les païens. Mais il n'était pas rare voir il était normal d'être chrétiens et de pratiquer des croyances populaires, surtout chez les paysans. Car cette réforme vise en particulier la massepaysanne.
Rappel de l'Edit de Nantes = édit royal de tolérance envers les protestants sous le roi Henri IV de 1598
donc le XVIe siècle est Le siècle des réformes protestantes menées par Luther puis par Calvin.

Au XVIIe siècle : les rois de France qui se succèdent sont Henri IV (roi proestant qui se convertit au catholicisme dans une France qui est catholique – sera suivi de sonassassinat) ; puis Louis XIII et surtout Louis XIV (période de Régence de 1643 à 1661 ; puis règne personnel de Louis XIV de 1661 à 1715). Ce dernier va révoquer (cad anuler) l'Edit de Nantes par l'Edit de Fontainebleau le 18 octobre 1598 = tolérance zéro envers les protestants.
Le XVIIe siècle est celui de la fin de la tolérance protestante.

Rappel dans les villages de la place desclochers = pour insister sur l'empriente visuelle de l'Eglise = une sociabilité « saturée de christainisme »(cf. Daniel ROCHE). Mais pourtant pb de la « déchristainisation » de la sociét justement due à cette question des croyances populaires qui fait peur à l'Eglise.

Croyances populaires = la question des « superstitutions », la place du sacré contre le profane : Réinterprétation dudiscours chrétien par les populations populaires = la place des sorcières ; Carnaval (qui laisse place à la grivoiserie pendant ce jour de fête – rôle du personnage Carnaval) ; les veillées populaires ; la mort de l'enfant dont le corps s'en va dans les limbes (terme à expliquer) ; la magie ; la pace du Diable.

dans l'introduction = il est IMPORTANT de donner la problématique de ton exposé (cad laquestion que tu te poses et à laquelle tu vas essayer de répondre durant tout ton exposé ; dans ta conclusion tu feras un rappel de cette problématique et tu conclueras).

Problématique possible : En quoi les croyances populaires sont-elles une réinterprétation du discours chrétien dans une France d'Ancien Régime très fortement chrétienne ? Comment lutter contre ces pratiques religieuses ?...