Les déterminants et les enjeux de la mobilité sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (820 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Première Partie : Une mobilité sociale contrainte et limitée
A. Une société de plus en plus mobile grâce notamment aux transformations de la structure
des emplois
Au premier abord, la sociétéfrançaise semble de plus en plus mobile. Ainsi, 1/4 seulement des fils
d’agriculteurs, qui représentaient 17,4% des fils 40-59 ans en 1993, ont retrouvé la profession du père. Plus
d’1/3 sont devenusouvriers et 1/4 ont grimpé dans les catégories de cadres moyens et supérieurs
Une partie de cette mobilité est due aux transformations de la structure des emplois ( mobilité
structurelle ). Ainsi,17,4% des hommes de 40-59 ans en 1993 avaient un père agriculteur mais 5% seulement
étaient agriculteurs eux-mêmes. Tous les fils d’agriculteurs ne pouvaient prétendre le devenir à leur tour car lenombre d’agriculteurs a été divisée par 3 en une génération. Ils ont été contraints de trouver un emploi ailleurs
(De même, tous les fils de cadres n’auraient pas suffi à remplir tous les postes decadres dont le nombre a
doublé en une génération sous l’influence du progrès technique . Les cadres ont été contraints de recruter
ailleurs

B. Une mobilité nette plus limitée
La mobilité nette estégale à la mobilité brute moins la mobilité structurelle. En 1993, 65,5% des
hommes de 40-59 ans avaient changé de position sociale par rapport à leur père. Mais cette mobilité nette est
limitée etelle est de proximité.
D’une part, elle concerne essentiellement les classes moyennes.1/3 des fils de professions intermédiaires
deviennent cadres. D’autre part, les trajets de mobilité sont souventdes trajets courts. Les fils d’employé ont
une plus forte probabilité de monter dans la catégorie la plus proche, Enfin, la reproduction sociale reste forte
aux extrêmes de la hiérarchie sociale. 53%des fils de cadres le sont à 40- 59 ans et 45% des fils d’ouvriers le
sont à leur tour au même âge
La société française, comme toute société démocratique, est une société fluide. Cependant,...