Les dangers de facebook

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le profil de l’utilisateur doit être informatique, précis, et comporter un certain nombre de mot clefs. Il est souvent accompagné d’une photo afin que les différents internautes puissent l’identifier. Quant aux éléments d’ordres personnels, ils n’ont normalement pas la place dans ce type de réseau, cependant, de plus en plus d’utilisateur affichent des informatiques de plus personnels ets’exposent ainsi à des risques multiples.
Depuis mercredi 5 septembre, tous les utilisateurs du réseau social Facebook sont informés que n'importe quel internaute peut effectuer une recherche depuis la page d'accueil du site, même s'il n'est pas enregistré, et qu'il est susceptible de voir s'afficher leur miniprofil parmi les résultats.Ce miniprofil présente une photo de l'utilisateur, son nom et prénom, ainsi qu'un lien permettant de lui adresser un message et, plus indiscret, un autre pour accéder à la liste de ses amis.Selon la compagnie, il ne s'agit là que d'une première étape, puisque ces miniprofils s'afficheront également très bientôt dans les résultats des requêtes effectuées sur des moteurs de recherche comme Google, Yahoo ou MSN.Jusqu'à présent, les membres du réseau social n'avaient d'autre moyen de retrouver des connaissances sur Facebook qu'en recoupant la base d'adresses e-mail de la plate-forme et ses propres carnets d'adresses sur le web (Gmail, Hotmail, Yahoo Mail, etc.) ou dans son logiciel de messagerie.Cette initiative soulève la question de la protection de la vie privée sur les réseaux sociaux. Selon un consultant en sécurité de chez Sophos, qui a effectué des tests au mois d'août, 41 % des utilisateurs de Facebook dévoilent des informations personnelles en clair, qui sont accessibles à des personnesétrangères. Et elles sont 82 % à avoir répondu favorablement à une demande d'ajout dans leur liste d'amis d'une personne fictive. Or le fait de faire partie de la liste d'amis d'un membre permet d'accéder à toutes ses informations personnelles et à celles qu'il poste au quotidien sur la plate-forme, par exemple via des applications comme Twitter.L'expert en sécurité espère que cette extension des capacités de recherche sur Facebook va sensibiliser les gens aux risques qu'ils encourent, comme le vol d'identité. Et les encourager à n'autoriser que les personnes auxquelles ils ont accordé leur confiance à consulter leur profil complet, ce queFacebook permet de paramétrer. Il semble bien que Facebook conserve des données personnelles des comptes supprimés par les internautes, en violation du droit sur la vie privée, y compris américain. Plusieurs actions en justice on été engagées sur ce fait dernièrement aux Etats Unis....
tracking img