Les dangers d'internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les jeunes : un public ciblé et mal protégé
Les jeunes forment la population la plus exposée et la plus ciblée par les prédateurs de toutes sortes sur le Net. C'est en effet un media de référence : en 2003 plus de 87% des 12/17 ans se sont connectés à Internet et le phénomène s'amplifie avec le développement de l'Internet mobile. La toile est un espace de tentation, un espace ludique mais aussiun espace à risques dans lequel ils pénètrent d'un simple clic ! Voyons les dangers qui les guettent : Des dangers variés (*) Invasion de la vie privée.

La capacité d'interagir et de communiquer avec les autres est un des grands attraits qu'Internet exerce sur les jeunes. Ils aiment discuter dans les messageries instantanées, jouer en ligne et remplir des formulaires pour participer à desconcours et sondages. La vie privée des jeunes peut être envahie de différentes manières. C'est le cas, par exemple, quand ils :

remplissent des formulaires pour participer aux concours des sites Web commerciaux ;
donnent des informations les concernant à des inconnus rencontrés dans un chat ou une messagerie instantanée.
donnent des informations personnelles lors de leur inscription à diversservices Internet ou logiciels (messageries instantanées, chat, partage de fichiers, etc.) ;
fournissent leur profil personnel lors de leur inscription à des comptes de mels ou messageries instantanées gratuits ;
Pornographie
L'accès facile qu'Internet donne à la pornographie figure parmi les principales inquiétudes des parents de jeunes internautes. Des images XXX autrefois très difficiles àobtenir sont maintenant à la portée d'un simple clic de souris. On peut en effet tomber par hasard sur un site pornographique

en se servant d'un moteur de recherche ;
lors d'une erreur de frappe en tapant l'adresse d'un site ;
en cliquant sur un lien dans un mel, une messagerie instantanée ou un chat ;
en utilisant les logiciels de partage de fichiers qui véhiculent beaucoup d'images et de vidéospornographiques facilement accessibles
Cyberintimidation
Il existe différentes formes de cyberintimidation : parfois, il s'agit d'insultes ou de menaces directement envoyées à la victime par mel ou messagerie instantanée. Les jeunes peuvent aussi faire circuler des commentaires haineux visant une personne, par le biais du mel et des messageries instantanées, ou en les affichant sur des sitesWeb. Ils le font souvent sous une fausse identité. Par ailleurs, de plus en plus de jeunes sont victimes d'intimidation par le biais de messages textes envoyés sur leur cellulaire. Ce type de téléphone échappe en effet complètement à la surveillance des adultes.

Prédateurs sur Internet
Chats, mels et messageries instantanées sont des environnements où les jeunes risquent de rencontrer desprédateurs sexuels. L'anonymat propre à Internet favorise confidences et révélations intimes, et les prédateurs s'en servent pour établir rapidement une relation de confiance avec des jeunes qui manquent encore de jugement et d'expérience. Les parents peuvent aider leurs enfants à se protéger en s'informant sur les risques liés aux communications en ligne et en s'impliquant davantage dans les activitésdes enfants et des adolescents sur Internet.

Spam ou pourriels
On entend par pourriels tous les messages non sollicités, publicitaires ou non, qui envahissent de plus en plus nos boîtes à lettres électroniques. Ce fléau s'est développé de manière spectaculaire : en 2002, en Amérique du Nord seulement, le nombre de pourriels a décuplé, et on estime qu'il représente désormais près de la moitié detous les mels.

Désinformation
La Toile véhicule une quantité d'informations douteuses et sans valeur. Dans la mesure où n'importe qui peut facilement y diffuser ses théories ou opinions personnelles, les internautes doivent absolument acquérir une pensée critique qui les incite à vérifier la crédibilité de l'information trouvée en ligne.

La désinformation y est courante sous de...
tracking img