Les deux amis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1804 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
 

1
 

« L’ambiguïté de l’amitié » (pages 123-124)
La Rochefoucauld, Réflexions ou Sentences et Maximes morales (1678) ➔➔Objectif Aborder les stratégies de la réflexion morale et sociale dans le genre de la maxime. ➔➔Présentation du texte La maxime est un genre difficile. Aussi avons-nous choisi un ensemble cohérent de neuf maximes successives qui traitent toutes du même thème del’amitié, afin que les élèves puissent saisir l’unité de la pensée et du style de La Rochefoucauld par-delà la déroutante dispersion du texte. Fruit d’une vingtaine d’années de travail (de 1661 à 1678), le livre, paru dans un premier état en 1665, fut constamment remanié, corrigé, modifié et surtout augmenté jusqu’à la cinquième édition, celle de 1678. De 318 maximes au départ, on arrive ainsi à un ensemblede 504 maximes, auxquelles s’ajoutent des maximes dites « écartées ». La Rochefoucauld ne développe pas une pensée originale. L’essentiel de sa vision morale est issu de l’augustinisme, un courant religieux inspiré par l’œuvre de saint Augustin et qui trouve un écho retentissant dans le jansénisme de l’abbaye de Port-Royal, dont La Rochefoucauld est proche. L’augustinisme est une réaction contrela philosophie humaniste et stoïcienne qui domine la Renaissance et se perpétue au XVIIème siècle : il s’agissait de montrer que la morale humaniste, confiante dans la raison naturelle de l’homme et érigeant Socrate, Cicéron et Sénèque – auteurs antiques païens – en maîtres de vertu, prône en fait de fausses vertus. L’homme est, selon Augustin, trompé par son amour propre quand il suit cesprétendues vertus ; l’amour de soi fait oublier Dieu à l’homme et celui-ci s’idolâtre lui-même en des comportements et en des sentiments (amitié, amour, honneur, mérite, esprit, clémence, sociabilité, etc.) qu’il faut en réalité démasquer comme des vices. L’intérêt de La Rochefoucauld est qu’il s’empare d’un genre mondain pour rendre accessible cet augustinisme à un public qui ne le comprend pas toujours,et surtout qui s’abandonne souvent à une sociabilité marquée par l’hypocrisie et l’orgueil. La série de maximes proposée doit permettre aux élèves de comprendre comment La Rochefoucauld blâme avec énergie cet amour de soi qui domine la société, sans pour autant tomber dans le pessimisme le plus noir puisqu’il existe bel et bien pour lui une véritable honnêteté et qu’une amitié véritable,chrétiennement vertueuse, peut naître entre des personnes exigeantes envers elles-mêmes. ➔➔Réponses aux questions Pour préparer l’étude a. Le lecteur peut être gêné par l’aspect fragmentaire du texte : l’impression de discontinuité peut en retarder la compréhension, l’absence de lien logique entre les maximes oblige le lecteur à un effort intellectuel et la diversité apparente des thèmes (amitié,réconciliation avec les ennemis, défiance) perturbe la perception d’ensemble et la mémorisation de ce qui est dit. Cependant, la discontinuité engendre aussi la force argumentative du texte : la brièveté fascinante des maximes semble imposer leur vérité (le lecteur a à peine le temps de réagir à ce qui est affirmé, surpris qu’il est par la densité du propos) et le ton prend un aspect autoritaire etdéfinitif par la qualité incisive, formulaire du genre. b. On peut attendre des élèves qu’ils définissent la maxime comme une formule courte, lapidaire et qui exprime une pensée morale ou une réflexion à portée générale. c. A priori, le pessimisme est plus sensible que l’optimisme : l’amitié est dénoncée comme un mot mal employé (maxime 83), comme une apparence de fausse vertu (81, 83) et comme variable etinstable (85, 88).


 

2
 

Lecture analytique I ] Discontinuité et continuité des maximes 1. À l’exception de la maxime 85, qui comporte deux phrases, chaque maxime équivaut à une seule phrase. Le nombre de propositions varie entre 1 et 5 ; elles sont le plus souvent juxtaposées ou coordonnées, c’est donc la parataxe (asyndétique ou non) qui domine. Cependant, certains...