Les deux blocs dans la guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le cadre de la Guerre Froide, USA et URSS se sont opposés et à travers eux, leurs modèles et choix économiques, politiques, sociaux. Nous pouvons donc essayer de les comparer afin de voir quelles sont leurs différences à travers le modèle politique, économique et voir enfin, lequel des deux est le plus parfaits. (je mêle ici problématique soulignée et plan rapidement annoncé)

Ensuite nousprenons trois thèmes et nous les développons, les analysons, argumentons avec les connaissances générales (le cours, ou bien ici, pour les modèles, le manuel pouvait servir) et les documents.
Il faut toujours, au passage, faire une rapide introduction de chaque partie et puis soigner les transitions.
Les deux puissances fédérales se sont toujours affirmées comme démocratique mais de manièredifférente bien qu’elles s’appuient toutes les deux sur le suffrage universel, les citoyens.
Tout d’abord, leurs dénominations varient : démocratie républicaine et libérale pour les USA, démocratie populaire et communiste pour l’URSS. Cela correspond à des institutions et à une vie politique différente, voire opposée. En effet, les USA ont tout d’une démocratie traditionnelle : la séparationdes trois pouvoirs avec un exécutif au président élu pour 4 ans, législatif au congrès composé de deux chambres et judiciaire à la court suprême (cf doc 1 fiche 1), des élections pluralistes et libres (scrutin direct pour les élections de gouverneurs, indirect pour la présidence) s’appuyant sur deux partis dominants (parti républicain et parti démocrate), des libertés d’expression, d’opinion(notamment religieuse). Tandis que le système soviétique diffère : les soviets (assemblées) sont élus à différents échelons (local, régional, national, fédéral) par les citoyens mais avec un contrôle exercé par le parti communiste, unique parti du pays, représentant’ l’avant-garde du prolétariat et des paysans’ chargée d’ériger le modèle communiste d’où une certaine absence de vie politique (cf doc1 fiche 2).
Cette dernière ne permet d’ailleurs aucune contestation officielle, sous peine d’emprisonnement dans des goulags ou bien d’exil en cas de dissidence (cf doc 5 fiche 2) comme pour le cas de Soljenitsyne dans les années 1970 d’autant plus que le parti semble vouloir contrôler étroitement les populations, y compris dans leurs mentalités (interdiction de la religion cf doc 2 fiche 2).Cependant, les USA ont eux aussi connu cette volonté de contrôle des esprits, notamment dans les années 1950 avec le maccarthysme (cf doc 3 fiche 1) : toute personne suspectée de communisme était en effet victime d’une chasse aux sorcières, suspectée d’anti-patriotisme et donc interdit d’exprimer toute opinion contraire aux valeurs libérales et capitalistes.
Ce cadre politique spécifique aux deuxpuissances était en effet au service d’un modèle socio-économique au cœur des enjeux de la guerre froide. Cette dernière phrase me sert de transition vers le deuxième aspect.

Les deux puissances sont en effet basées sur des valeurs, sur un système économique et social opposés.
L’une des valeurs clés du système américain est en effet le libéralisme (fondées sur toutes les libertés politiques,mais aussi économiques) et qui aboutit à un système capitaliste basée sur la réussite individuelle, la prospérité, l’abondance, la société de consommation (cf doc 2 et 3 fiche 1) qui caractérise la réussite du modèle social (l’american way of life) dans les années 50 et 60. Les USA font alors figure de puissance économique, dynamique, moderne au sein de laquelle il fait bon vivre. Le modèleéconomique industriel est tourné vers les citoyens, les consommateurs et leur permet d’atteindre un niveau de vie confortable, élevé.
Le modèle soviétique est tout autre : héritier de la lutte des classes et du marxisme, il cherche à mettre en place une société sans inégalités sociales et une économie moderne, puissante, tournée vers les productions lourdes, vers la réussite du modèle plus que vers...
tracking img