Les deux pigeons

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un jour peut-être quand je ne t'aimerai plus, Tu réaliseras à quel point j'ai pleuré pour toi, A quel point je t'ai voulu pour moi, Et a quel point c'était dur chaque fois. Maisla seule chose que tu ne réaliseras jamais, C'est à quel point je t'ai aimé...

Hier soir, j?i compté les étoiLes & il en m?nqu?nt 2. Ce m?tin, je les ?i retrouvé enreg?rd?nt tes yeux

Une brute debout va plus loin que deux intélectuels assis

Quand j'ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi : ils ont loué ma chambre

Je me souviensde son sourire. Son putain de sourire. Il souriait autant avec le coeur qu'avec les lèvres. Chacun de nous possède en lui même, des trésors qu'il ne soupçonne même pas, lacapacité de donner sans espoir de retour, d'écouter sans juger, d'aimer sans condition.

Avoir aimé au point de se laisser mourir après s'être fait abandonné est l'une des preuves quela folie existe...

Ce qui est grave dans un ménage, c'est quand l'un aime et l'autre pas. Mais s'ils ne s'aiment ni l'un ni l'autre, ils peuvent être très heureux

Parcequ'après tout, lorsque les gens partent, on a le droit de leur en vouloir. On peut retourner sa peine contre eux. Haïr égoïstement. On a une bonne raison de pleurer. D'hurler. De serendre malade. Mais lorsque le problème vient de nous, que pouvons-nous faire? Se détester? A qui pouvons-nous nous en prendre lorsque nous sentons que nous allons faire du mal? Oui,à qui d'autre qu'à nous-même?

Partir ne mène nulle part, j'ai mis longtemps à le comprendre ;

La réalité c'est l'illusion créée par l'absence de drogues.
La maladie del'adolescence est de ne pas savoir ce que l'on veut et de le vouloir cependant à tout prix.
Si les hommes portent la cravate c'est parce que ca fait moins con qu'une laisse"
tracking img