Les deux pigeons

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Monologue du roseau " immobilisé " de la fable de Raymond Queneau.

Mon pauvre ami ! Ah il ma mit au défit, ça oui !! Mais à quel prix ? Ce peuplier s’est fait piégerdans son propre dilemme ! Etait-il jaloux de ma petite vie simple et paisible ? Ou peut-être s’ennuyer t-il de sa propre vie ? Je me pose tant de questions auxquelles jamaisil ne pourra y répondre. Mon ami ! Quand je pense aujourd’hui qu’un menuisier ta récupéré pour refermer de tes deux pieds le cercueil d’un déshérité, mon Dieu ! Quelle morteffrayante !! Ce drame serait-il en train de me faire réaliser à quel point il aimer la vie ?, A quel point mon ami aimer le gout du risque ? Il était surement très joueur !Mais une question me tourmente, est-ce pas de ma faute sil voulait être aussi joueur ? Lui faisais-je trop de pitiés et de peine en restant immobilisé, à attendre que levent souffle et remue mes branches ? Je ne suis qu’au fond qu’un peureux qui n’ose pas affronter les challenges auxquels je suis confronté, je n’ai nulles gloires mais aucontraire une montagne de déceptions !! Je ne me suis certainement jamais soucié des autres, mais lui, il était né pour ça ! C’était peut-être quelque chose d’innée pour lui ?De vouloir aider les autres à sortir de leurs vie trop tranquille où nulles choses se passe, il était bon, surement trop bon, son destin était-il déjà tracé ?
C’est savolonté qu’il lui fait aujourd’hui payer, les risques de sa bonté. Il me reste aujourd’hui qu’à éprouver de la reconnaissance envers son courage, il m’a montré et prouvé envoulant m’aider son amitié, Mais moi me suis-je vraiment comporté en ami avec le peuplier ? , Je ne pense pas car il serait encore enraciné là, à coté de moi, le roseau.
tracking img