Les dichotomies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2987 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Isabelle Bigey- Zaparty DEPS Master 1 développement
Annie Fourrier-Genet DEPS Master 1 handicap

Les dichotomies

1.Rappel de la théorie piagétienne

1.1 Notion de schème( assimilation/accomodation) : Le schème est ce qui, d'une action à la suivante, est différenciable, transposable, généralisable. C'est donc une structure de base qui permet de s'adapter. Grâce aux schèmes qu'ilpossède, le sujet assimile les données du milieu extérieur
(assimilation) sans transformation des schèmes existants. Par contre, si les schèmes ne sont pas adaptés à la situation, il y a déséquilibre. Soit le sujet rejette cette perturbation et dans ce cas, il n'y a pas de progression, soit il l'intègre. Il y a alors accomodation des schèmes, c'est à dire transformation des schèmes déjà existants.L'accomodation permet alors en retour, des capacités d'assimilation plus grandes que précédemment.

1.2 Evolution des schèmes : Les premiers schèmes sont des schèmes réflexes qui sont coordonnés avec d'autres pour construire des schèmes de plus en plus élaborés. A partir des premiers schèmes sensori-moteurs, l'enfant construit la permanence de l'objet et les premières images mentales, c'est àdire une représentation intériorisée des objets. Ceci correspond à l'entrée dans la période pré-opératoire ou symbolique. La construction des liens de causalité marquera l'entrée dans le stade opératoire concret, vers 7- 8 ans.
A ce stade, l'enfant développe des schèmes conceptuels ou opératoires qui sont de deux types:

1.2.1 Les schèmes infra-logiques: ils servent à construirel'identité matérielle de l'objet, c'est à dire la conservation de ses propriétés : savoir par exemple que la somme des parties est égale à un tout.

1.2.2 Les schèmes logico-mathématiques : ils concernent les relations entre les objets. Ils sont de deux types:
- les schèmes de classification( classer)
- les schèmes de sériation( ordonner)

L'épreuve de dichotomie que nous avons choisiede présenter fait partie des épreuves de classification. Nous nous intéresserons donc plus particulièrement aux schèmes de classification.

2. Le schème de classification

L'enfant qui a construit ce schème est capable de rassembler des objets en pensée par leurs propriétés communes en faisant abstraction de leurs différences. Jusqu'au stade pré-opératoire, avant 7 ans, l'enfant se baseuniquement sur des critères perceptifs : pour lui, un carré rouge et un carré jaune ne peuvent pas aller ensemble. Il ne voit que les différences de couleur car il ne se sert que de ses sens pour identifier les objets. Il ne peut pas dire :  ils sont différents mais ils ont une caractéristique commune (la forme carrée) car il n'a pas construit le schème d'inclusion.

Pour construire le schème declassification, il faut que l'enfant puisse relier l'inclusion à la complémentarité.

classe des carrés
classe emboîtante

inclusion inclusion

sous-classesous-classe des carrés non rouges
des carrés rouges complémentarité

Inclusion : comprendre que la classe des carrés est une classe emboîtante qui contient les carrés rouges et les carrés non rouges( les carrés jaunes)

Complémentarité :les carrés rouges et les carrés jaunes peuvent s'ajouter pour former la classe des carrés.3. L'épreuve de la dichotomie

Elle fait partie des quatre épreuves piagétiennes de classification :
– l'épreuve du « tous et quelques »
– la classification hiérarchique des animaux
– la quantification de l'inclusion(les fleurs ou les perles)
– l'épreuve de la dichotomie ou du changement de critère.

3.1matériel:
2 petits carrés rouges, 2 petits carrés jaunes...
tracking img