Les doctrines positivistes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
les doctrines positivistes

Le positivisme, le droit positiviste se justifie par lui-même. Le positivisme étatique. Le droit n’a pas d’autre justifications que d’être de l’état, laloi injuste doit être respectée parce qu’elle est la loi. Ce positivisme prouve son expression la plus forte chez le philosophe allemand Hager. Pour lui tout ce qui est étatique estjuridique. Tout ce qui est juridique est étatique. La position étatique a était défendue par Carré de Malberg, mais nous devons citer Kelsen (1881 -1973). Une pyramide des normes avec commesommet L’Etat. Chaque norme serait justifiée par celle d’avant. Les lois renforcent obligatoirement Delors quelles sont conforment à la constitution. Le positivisme sociologique sejustifie parce qu’il est représentatif des états, des mœurs. Le droit est produit d’une histoire, d’une nation. Pour Durkheim, le droit est l’objet d’une science positive dans ce quitient dans les phénomènes sociaux. Le milieu social joue un rôle prépondérant, et pourrait être rattaché au positivisme sociologique. La superstructure est le reflet d’une infrastructure.L’objection essentielle qui est faite contre les analyses positives, est quelle révise le droit à une science. Au-delà de cette objection, il a était reproché au positivisme, son caractèreréducteur. Le positivisme étatique explique le caractère obligatoire des règles de droit, mais il réduit le droit à la seule loi. Il explique la relativité du droit d’une époque àl’autre et d’un pays à l’autre. Le positivisme sociologique aboutira à donner une place prépondérante a la culture.
Aujourd’hui la majorité des auteurs considèrent que la règle de droit, dansle positivisme étatique tire sa force obligatoire de l’État. Pour autant son adoption et son interprétation doivent tenir compte de l’état des mœurs et des finalités du droit.
tracking img