Les doléances

Pages: 6 (1367 mots) Publié le: 4 décembre 2009
Les doléances

Sous l'ancien Régime, on désignait par états généraux les assemblées exceptionnelles convoquées par le roi de France pour traiter d'une crise politique, en général une guerre ou une question diplomatique et décider d'une aide militaire ou fiscale. Véritables assemblées des représentants des peuples du royaume, fondées sur le principe fondamental selon lequel ils ne sont pas despeuples tributaire, mais libres, et qu'aucune contribution ne peut être exigée d'eux sans leur consentement, elles n'avaient aucun rôle législatif ou juridictionnel comme les parlements et ne doivent pas être confondues avec eux.
Institution créée en 1302 par le roi Philippe le Bel pour donner une apparente légitimité à ses décisions en réaction contre la bulle Ausculta fili . Ils réunissaient audébut le clergé, la noblesse et la bourgeoisie des bonnes villes. Jusqu'en 1484 ils étaient réunis de manière distincte par région de Langue d’oïl ou de Langue d‘oc.
Ils se réunirent jusqu'en 1789 sur une période de 487 ans.
En Août 1788, Louis 16 décide les convoquer pour le 1er Mai 1789. Le royaume de France à cette époque là, subit une crise financière (dépenses de la monarchie française,militaire, publiques), économique (chômage, faillites), sociale qui débouche sur une crise politique.
Ces insatisfactions qui commencent a se ressentir au 18ème siècle, se répercutent pour chacun des ordres. Notamment dans le tiers états qui revendique plusieurs points quant à son infériorité morale malgré la majorité des personnes qu’il représente.
Des députés de cet ordre vont alors créer unprécis de rigueur : un ouvrage qui va brièvement exposé les volontés du Tiers-états, c’est-à-dire la volonté de la plus grande proportion du royaume de France. Ces sont les hautes couches sociales du tiers états (des avocats, parlementaires) qui vont rédigés ce précis de rigueur, ils sont fortement politisés.
Comment a travers ce mandat de rigueur et les événements qui ont eu lieu depuis quelquesmois dans le royaume de France, voit-on apparaître les aspirations des auteurs de ce document ?
Pour cela nous étudierons dans une première partie le réel statut désiré par les députés du tiers états, puis nous verrons dans une seconde partie une autre volonté : celle de d’une constitution.

I - un véritable statut pour les députés du tiers état

A - un ordre égal à la noblesse et au ClergéLe clergé est le premier ordre dans la hiérarchie sociale de l'époque moderne. S'il ne paie pas la taille, il lui revient de prendre à sa charge l'assistance au pauvre et l'instruction. Il est cependant soumis à certains impôts comme la régale ou la décime.
La noblesse se réclame d'une race particulière dotée de qualités propres et qui se transmettent par le sang. L'ancienne noblesse remonteau Moyen Âge. La noblesse plus récente doit son statut au roi qui a seul le pouvoir d'anoblir par lettres patentes ou par la vente de charges. Les archives consignant les droits seigneuriaux sont conservées dans les châteaux.
Comme le clergé, la noblesse dispose de privilèges.
Le dernier ordre de la société d'Ancien Régime est formé de tous ceux qui n'appartiennent ni au clergé ni à lanoblesse. Cela concerne plus de 95 % des Français, ce qui représente des millions de personnes, nées dans la roture.
Le tiers est avant tout rural. En ville, le tiers état est également très hétérogène.

Ce dernier ordre revendique l’égalité face aux deux autres. Ainsi, pour une répartition plus correcte, il demande qu’aux états généraux soit instauré l’opinion par tête, par opposition au vote parordre qui le mettait en situation d’infériorité, puisque le plus souvent ses souhaits n’étaient les même que ceux de la noblesse et du clergé. En instaurant l’opinion par tête, chaque député présent aura le droit à un vote.
De plus, il réclame une intervention quant aux décisions appartenant au pouvoir législatif : le tiers état veut notamment que les lois soient créer aux états généraux puis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cahier De Doleance
  • Cahier de doléance
  • Cahier de doléances
  • Cahier de Doléances H paragraphe
  • Commentaire cahiers de doléance
  • Commentaire des extraits du cahier de doléances du tiers état du baillage de nancy
  • Comparaison des réclamations exprimées dans les cahiers de doléances à la ddhc et à la constitution de 1791 :
  • Commentaire de l'ordonnance d'henry iii sur les plaintes et doléances faites par les députés des etats de son royaume...

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !