Les ecarts sur couts

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1474 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contrôle de Gestion


Dossier 5 : Les écarts sur coûts



Quelques principes

• Un écart est une différence entre une donnée de référence et une donnée constatée. Exemples : écart entre coût prévu et coût réalisé, entre quantités allouées et quantités consommées …» (PCG 1982).

• Les écarts sur coût sont calculés en fin de période et ilspermettent un meilleur suivi de la gestion.

• Le calcul des écarts concerne deux catégories de charges : les charges directes et les charges indirectes.

• Analyser les écarts permet de rechercher les causes de ses écarts et d’en mesurer leur impact, d’en identifier les responsabilités externes ou internes, et d’informer les acteurs afin qu’ils prennent des mesures correctrices nécessaires.I/ Etablir les budgets flexibles des charges indirectes pour un niveau d’activité de 90 %, 100 % et 110 % d’activité.

Le budget flexible d'un centre d'analyse donne le coût d'unité d'oeuvre prévisionnel pour différents niveaux d'activité envisagés.

Niveau d’activité 90%
SOUS ACTIVITE
100%
ACTIVITE NORMALE 110%
SUR ACTIVITE
Nombre U.O 972 1080 1188
Charges variables 2187024300 26730
Charges fixes 17820 17820 17820
Coût Total 39690 42120 44550
Coût unitaire standard variable 22,5 22,5 22,5
Coût unitaire standard fixe 18,33 16,5 15
Coût unitaire standard 40,83 39 37,5

L’activité normale (100 %) de l’entreprise est de 1080 heures.
Quand l’entreprise E7 est en sous-activité (90 %), le nombre d’unités d’œuvre est égal à 1080 * 0,9 = 972.
De même, lorsquel’entreprise est en sur-activité (110 %), le nombre d’unités d’œuvre est égal à 1080 * 1,1 = 1188.

Les charges variables pour une activité normale sont de 24300.
En période de sous-activité, les charges variables sont égales a 24300 * 0,9 = 21870.
Et en période de sur activité, elles sont égales à 24300 * 1,1 = 26730.

Les charges fixes ne changent pas pour tous les niveaux d’activité.

Concernantles coûts unitaires standards :

- Le coût unitaire standard variable est égal au rapport :
Charges variables / nombre d’unités d’œuvre.
Pour une activité normale : 24300 / 1080 = 22,5.

- Le coût unitaire standard fixe est égal au rapport :
Charges fixes / nombre d’unités d’œuvre.
Pour une activité normale : 17820 / 1080 = 16,5.

Remarque :

On note que le CUS variableest fixe lorsqu’il est unitaire (22,5) quelque soit le niveau d’activité car le nombre d’unités d’œuvre augmente proportionnellement aux charges variables totales.

Concernant le CUS fixe, il est variable lorsqu’il est unitaire car il dépend du niveau d’activité : Plus ce dernier augmente, et plus le CUS fixe est faible.

II/ Présenter les coûts réels et préétablis ainsi que les écarts globaux.Réel Préétabli Ecart
Qr Pr Mr Ne Qp Pp Mp défavorable favorable
Charges
directes
MP1 21400 257640 0,5 21000 12,6 264600 -6960
MP2 8500 48000 0,2 8400 5,7 47880 120
MOD
découpage 716 25,20 18043,20 1 min 700 25,20 17640 403.20
MOD montage 1040 36,60 38064 1,5 min 1050 36 37800 264

Ecart Global CD -6172,80

Charges
indirectes 1040 360000,025 min 1050 40950 -4950

Ecart Global CI -4950

Totaux 787.20 -11910
Ecart
global -11122,8

Explications relatives au tableau :

La notation utilisée :

o MR : Montant Réel
o MP : Montant Prévu
o Qr : Quantité (MP ou MOD) réelle
o Qp : Quantité (MP ou MOD) prévue
o Pr : Prix réel (coût réel supporté)
o Pp : Prix prévu (coût prévu)Explication pour l’activité réelle :

Matières premières :

Les stocks sont évalués selon la méthode FIFO (first in first out), c’est-à-dire que les premières matières entrées en stock seront les premières a en être sorties.
Tout d’abord, il n’y a pas de stocks initiaux.

Inventaire Permanent

- Pour MP1, on a en entrée de stock :
(20000 * 12) + (10000 * 12,6) = 366000.

-...
tracking img