Les effets psychologiques du cannabis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2081 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Prolégomènes

Le cannabis provient à l’origine de l’Orient. Dès le XIXè siècle, la population est divisée quant aux conséquences qu’il peut avoir sur l’être humain. Certains l’étudient et pensent que ses effets sont néfastes alors que d’autres se montrent plus rassurants, ce débat est toujours d’actualité.

Sa particularité réside dans le fait qu’il contient des substances ayant des effetspsychotropes ; les cannabinoïdes. Parmi eux, le THC se distingue car il est en grande partie responsable des effets du cannabis sur le cerveau de l’homme.

Le cannabis est la drogue la plus consommée et la plus disponible en France. À titre d’exemple, 87 tonnes ont été saisies sur l’année 2005 par la police, 9 saisies sur 10 le concernant. De plus, la France est un des pays qui en consomme le plusen Europe, toutes tranches d’âges confondues. Selon une enquête de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), plus de 12 millions de personnes déclaraient en 2005, en France, avoir fumé du cannabis au moins une fois dans leur vie. Parmi eux, près de 4 millions en avaient consommé dans l’année. Ensuite, environ 1 million étaient des consommateurs réguliers (au moins 10 foispar mois) dont 550 000 usagers quotidiens.
Cette même enquête révèle que presque un jeune sur deux de 17 ans a déjà fumé du cannabis et que plus d’un jeune sur dix en fume régulièrement. De plus, des tests montrent que chez les usagers de cet âge, la moitié est considérée comme problématique au niveau de la santé mentale.
On remarque en outre que depuis les années 1990, la consommation decannabis n’a cessé d’augmenter, particulièrement chez les jeunes. Ceci peut s’expliquer en partie par le fait que le prix moyen du gramme a diminué de 30% en dix ans, ce qui lui donne une valeur de 4 euros aujourd’hui.

Les raisons d’une consommation de cannabis varient selon les personnes. Certaines en fumeront afin de se relaxer ou pour s’endormir alors que d’autres rechercheront le partage ;l’aspect festif et social. D’autres encore déclarent que c’est seulement par habitude ou pour rechercher la défonce que le cannabis procure. Cette variété traduit la diversité des effets recherchés. De plus, la raison de la consommation peut varier chez une même personne selon le moment et le contexte. Par exemple, pour un même fumeur, il peut lui arriver de fumer lors de fêtes tout comme en solitaire afinde chercher à soulager une souffrance, un stress.

I - Conséquences psychologiques à court terme

Le premier psychiatre à s’être penché sur les effets du cannabis pour la santé mentale est Moreau de Tours. Il a publié en 1845, Du Haschisch et de l’aliénation mentale, livre que je n’ai pas réussi à me procurer. Depuis, moult recherches se sont penchées sur cette question, elles ont démontréque la consommation de cannabis pouvait provoquer des troubles psychiatriques, plus ou moins graves ou amplifier des troubles existant auparavant.

1. Sur le cerveau

Les effets psychologiques du cannabis, à court terme, font leur apparition environ 15 minutes après avoir fumé un joint. Ce temps augmentant chez les fumeurs réguliers.
Ces effets sont : une certaine euphorie ainsi qu’unsentiment de bonheur et de détente. De même, la mémoire à court terme est diminuée, ainsi que l’attention. En outre, un sentiment de fatigue apparaît. Dans certains cas, on a aussi une modification de la perception sensorielle ainsi que temporelle. Toutefois, les effets varient selon la personnalité de chacun, en effet certaines personnes relatent que le cannabis engendre chez elles de l’anxiété ainsique des nausées, ce qui est aux antipodes de l’euphorie et de la détente citées précédemment.
De plus des recherches montrent que ces effets peuvent déboucher sur des troubles mentaux aigus ou chroniques selon la fréquence d’usage et la personnalité du fumeur.

2. Sur la santé mentale

Des symptômes psychologiques variés, caractérisés comme des troubles psychiatriques aigus, peuvent donc...
tracking img