Les Embarras de Paris Nicolas Boileau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 1 : Nicolas Boileau « Les embarras de Paris »

Introduction : Nicolas Boileau est un représentant du Classicisme, dans son « Art poétique » il propose ainsi une théorie des grands principesde ce courant. Fervent défenseur de l’imitation des anciens, il se place avec ses « Satyres » dans l'héritage du poète latin Juvénal qui a écrit « Les embarras de Rome » pour dénoncer l'encombrementdes rues. Reprenant sa démarche, Boileau livre à son tour une critique moqueuse de Paris : dans ce long poème dont nous étudieront les vers 31 à 70, il nous présente une de ses journées où il est sanscesse confronté aux nuisances de la ville. Quelle représentation de la rue parisienne Boileau nous propose t-il ici ?

I) Un poème qui décrit Paris
a) Une description réaliste de Paris
b) Unescène vivante
II) Entre satyre et parodie, une vision comique de la ville
a) L’exagération dans le drame
b) Une parodie du registre tragique
c) Une épopée burlesque

I) a) Ville de Paris,1ère personne, (narrateur interne), généralisation de sa perception (v31),
description précise, classes sociales identifiables grâce aux moyens de locomotion,
animaux, …
b) Champ lexical de lafoule, pluriel, effet sonore et visuel, verbe de mouvement, présent de narration, indications de lieu et de temps, figures de style : assonance en [an], parataxe (v35-38), enjambements, répétitions,insistance sur le bruit, …

Transition : Le lecteur pris au cœur du poème de Boileau peut réellement avoir l'impression de vivre cette scène. Ainsi il sera plus sensible encore à la dimension satyrique etparodique de l'extrait.

II) a) Hyperbole (v12, v21-22), gradation, caricature (hommes décrits comme des bêtes (v25), touche comique portée par les exagérations (v2), …
b)En exagérant, Boileaufait de ses petits tracas de véritables drames et va jusqu'à parodier le registre tragique. La parodie vient ici du décalage comique entre des problèmes assez prosaïques (peu importants) et de...