Les embarras de paris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les embarras de Paris
Nicolas Boileau (1636-1711)

Mouvement littéraire : classicisme.
Genre du texte : poème.
Extrait Les embarras de Paris Satire VI.
Date de publication : 1666.

Brève définition du classicisme : mouvement littéraire qui se développe sous le règne de Louis XIV pendant la 2nde moitié du XVIIème siècle. Il naît en réaction au baroque.
Le classicisme revendique avant toutla raison, dont la philosophie de Descartes a montré l’universalité.
Le classicisme se caractérise par la recherche de l’équilibre et de l’harmonie. Tout doit sembler naturel, loin de l’affectation & de la surcharge baroque. Les artistes s’attachent ainsi à la vraisemblance et tentent de reproduire non le vrai mais ce qui pourrait l’être. Rien ne doit étonner, rien ne doit non plus choquer,d’où le recours à la litote. C’est pourquoi les classiques s’attachent à respecter les bienséances. Enfin, cette quête d’harmonie et de vraisemblance repose au théâtre sur les règles des 3 unités.
L’homme idéal classique est nommé « l’honnête homme ». Il cherche avant tout à plaire, mais avec modestie. Il est instruit, cultivé, poli, discret.
Sûr de lui, l’artiste, l’écrivain, se fixe deux buts :plaire & instruire. Les émotions, rires ou pleurs, doivent amener le lecteur ou le spectateur à réfléchir et à tirer des leçons d’une œuvre.
Les artistes vouent une admiration sans bornes aux Anciens qu’ils essayent d’imiter.
On s’inspire des théories antiques : la Poétique d’Aristote joue ainsi un grand rôle. On reprend également les grands thèmes des mythes traités par les auteurs antiques.L’œuvre artistique exige travail & efforts répétés. C’est donc laborieusement que la perfection peut être atteinte.
Les classicistes sont influencés par la philosophie épicurienne : la recherche des plaisirs modérés.

Contexte Boileau :
Boileau semblait prédestiné à la satire : physiquement laid, il a lui-même prêté aux quolibets. Dénoncer les vices des autres était une manière de généraliser à tousses propres défauts.
D’autre part, la satire était le genre de prédilection de la famille : son frère Gilles écrivit de violents textes critiques, son autre frère, Jacques, abbé virulent, composa des ouvrages très vifs.
Boileau traite tous les sujets traditionnels du genre, avec une préférence avouée à éreinter les mauvais littérateurs. Il va jusqu’à dire à Louis XIV qui avait « commis »quelques vers :
« Rien n’est impossible à Votre Majesté, elle a voulu faire de mauvais vers, elle y a parfaitement réussi. »

Le genre de la satire
La satire est un genre que pratiquait déjà l’Antiquité. Les grands satiriques latins, dont s’est librement inspiré Boileau, sont Lucilius (Le créateur du genre), Juvénal, Perse et Horace.
La « satire » (satura) désignait une « salade composée ».Appliqué à la littérature, le terme renvoyait à tout mélange hétéroclite de textes. Les premiers états du genre furent des poèmes narratifs, vifs, qui associaient sarcasme et morale. La satire devient ensuite tout poème qui fait la critique d’un travers psychologique, social, politique, caractéristique de l’époque de chaque auteur. C’est donc un genre éminemment historique.
La littérature françaises’est adonnée à ce genre critique dès les premiers temps. Tel fabliau du Moyen Age souscrivait, sans le dire explicitement, au genre. Après le Roman de Renart, la Renaissance l’exploite avec la Satire Ménippée (d’après le philosophe cynique Ménippe de Gadara, 250 avant JC). Puis, au XVII e siècle, M. Régnier lui donnera de beaux spécimens, avant que Boileau ne s’y livre à son tour.

 Satires(1666-1716)
Une partie importante de l’œuvre de Boileau est d’inspiration satirique. Reprenant la tradition antique qui avait déjà influencé Régnier au début du XVII e siècle, Boileau s’attaque aux vices et aux ridicules de son temps.

Si son expression manque souvent de poésie, elle possède des qualités indéniables de verve et de violence et joue habilement sur les effets de contraste :...
tracking img