Les emeeutes de los angeles 92

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte « Comment contrer la révolte moderne », dont l’auteur n’est pas spécifié, est disponible sur un site internet (www.teleologie.org) faisant partie du courant de la « téléologie moderne », qui se définit comme une critique du monde nous entourant. La visée de cette plateforme de lecture est de mettre en lumière les idées tues et mises de côté par notre société. L’auteur a choisi de sepencher sur les émeutes de Los Angeles en 1992, dans une perspective d’analyse de la couverture médiatique de cet évènement. En effet, ce soulèvement était mineur dans les faits d’actualité et prit une place importante dans différents médias. La question du choix des sujets traités et des images renvoyés par la télévision ou les grands quotidiens est au centre de la réflexion.
La nouveauté, parrapport aux émeutes urbaines précédentes, est le double avantage possédé par l’oligarchie : l’information dominante et la force. Le discours initial peut être métamorphosé jusqu’à ce que les faits répondent aux exigences des dirigeants, et si l’offensive n’est pas assez agressive pour calmer les ardeurs des protestants, la violence policière reste de rigueur face aux émeutiers. Les émeutiers ontété premièrement battus par des propos, ensuite battu par la barbarie des forces de l’ordre.
Selon le texte, l’émeute de Los Angeles a été une saga télévisée pour les téléspectateurs. Les informations quotidiennes traitaient du procès et ensuite de l’acquittement des 4 policiers insculpés dans le passage à tabac, le 3 mars 1991, d’un jeune citoyen afro américain, Rodney King. CNN, la plus grandechaine d’information télévisée américaine, racheta la vidéo amateur de ce tabassage pour la diffuser dans le monde entier. Aucune émeute n’éclata après le visionnage de cette dernière. La réaction de la population se produit le 29 avril 1992, après l’annonce de l’acquittement des policiers. Les citoyens sont alors descendus massivement dans la rue, en faisant éclater leur colère avec une grandeviolence. L’ignorance de l’historicité des faits dans leur couverture médiatique poussa les chaînes de télévisions et les téléspectateurs ensuite à déclarer que les émeutiers étaient descendus dans la rue après la diffusion de la vidéo.
Attaquant ouvertement la chaîne de télévision, l’auteur affirme que CNN a causé l émeute. Elle en est responsable car elle a suscitée la haine et le dégout desspectateurs. Néanmoins, une fois le verdict passé, la situation subit un renversement : ce n’est plus le spectacle télévisuel qui provoque la colère mais la colère qui provoque le spectacle. Les images ont poussées les émeutiers à descendre dans la rue, ils sont alors devenus eux-mêmes des images présentées par les médias. L’auteur se questionne : Comment ce fait-il que l’état n’ai pas interdit à CNNla diffusion de la vidéo? Ne savions-nous pas que cette vidéo pouvait provoquer dans l’opinion publique : colère, pillages, violences, sangs, viols, vols, etc. ?
En comparant l’émeute de Los Angeles à celle de Kinshasa, se déroulant à la même époque, on peut voir apparaître une réaction nouvelle de la part des protagonistes américains : la nécessité de parler, de s’exprimer, de montrer ledéroulement réel des faits. L’émeute de Los Angeles, par le biais des medias présents, est passée comme beaucoup plus importante que l’émeute de Kinshasa, alors que les chiffres des dégâts et de l’intensité des violences disent le contraire. A Los Angeles, on a pu voir des émeutiers attaquer les bâtiments de l’information, prendre les journalistes à parti dans les émeutes, afin de pouvoir relater leursactions par eux même. Ces images ont produit une réaction dans les villes voisines, où on voit naître une agitation, non pas en réaction au procès, mais en lien direct avec l’importance et la violence que le conflit avait prit dans les médias.
Si le pouvoir n’a pas pu censurer la vidéo, il réagit par contre le 30 avril 1992, créant un nouveau coup de tonnerre. L’Etat de Californie prend...
tracking img