Les emeutes de la faim

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Présentation générale.

Les émeutes de la faim qui s’étaient calmées après une période de forte famine ( années 70), ont réapparues depuis 2006 et encore aujourd’hui frappent lemonde dans des pays où on ne les y attendaient pas.
Ce phénomène est la cause de nombreux décès de personnes mourant de faim de l’Argentine au Zimbabwe, en passant par le Mexique, le Burkina Faso, le Sénégal, l’Egypte, le Bangladesh, la Thaïlande, les Philippines et bien d’autres pays encore…Beaucoup de personnes touchées par les émeutes de la faim manifestent dans les rues parfois trèsviolemment pour exprimer leurs rage face à l’inflation des prix des produits les plus courants (riz,soja,mais…)qui nourrissent les catégories de personnes modestes voire pauvres. Ces manifestations provoquent encore une fois des morts et blessés graves mais aussi des pertes de logements et destructions de « bâtiments » dans des pays pauvres qui n ont pas forcement les moyens pour les reconstruires.La flambée des prix est une catastrophe pour les familles du tiers-monde dont le revenu est consacré à hauteur de 70% à l’alimentation, contre 15% dans les pays développés.

«La FAO (organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) estime que la hausse a été en2007 de 40% en moyenne pour le blé, qui est à son prix le plus haut depuis vingt ans, de même que le maïs, le riz mais aussi le soja, le colza et l’huile de palme qui maintienne en vie, plus ou moins, les populations immenses des pays pauvres. Hypnotisés par l’augmentation du prix du pétrole, les pays riches ne se sont pas rendus compte qu’un phénomène encore plus insidieux s’est développé: unefamine mondiale. Pour les 2/3 de la planète une variation du prix du riz et de la farine signe le passage brutal à la faim. »


Les premières émeutes de la faim ont eu lieu au début de l’année dernière au Mexique, où le maïs et le blé, ingrédients nécessaires pour les tortillas avaient augmenté de plus de 40% par rapport à l’année précédente.
Face à la colère de la rue, de nombreux Etats tententtant bien que mal de venir à la rescousse de consommateurs. Certains subventionnent les prix au détriment d’autres dépenses publiques. D’autres éliminent les droits de douane à l’importation. Certains pays avaient même reporté leurs achats, espérant un recul des prix. Or, c’est exactement le contraire qui s’est produit. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase en avril 2008 est la flambée duriz. Son prix s’est envolé de 50% en l’espace de deux semaines suite à diverses actions visant à limiter les exportations, au Vietnam, en Thaïlande et en Inde. La semaine dernière, le cours a touché le sommet historique de 1000 dollars la tonne. Pour la moitié de l’humanité pour qui le riz est l’aliment de base, le calvaire est loin d’être fini. La bourse et les marchés mondiaux spéculent sur lesmatières premières, la nourriture (blé,sucre,riz…)

Les principales causes des émeutes sont les crises anciennes, dues à
- la malnutrition rurale qui perdure depuis plus de 60 ans et qui concerne plus de 1 milliard de personnes…
-Les crises plus récentes qui sont apparues depuis quelques années et qui concernent les classes moyennes urbaines..
-La troisième cause majeure renvoie aufonctionnement d’ensemble du système alimentaire mondial. Depuis la fin des années 1970, celui-ci s’est orienté vers un abandon généralisé des cultures vivrières au profit d’un système planétaire marchand de circulation des produits alimentaires.
-Les conditions climatiques(sécheresse, incendies, tempetes…)

Les importations de céréales en Afrique ont été multiplié par cinq depuis 1965 tandis que la...
tracking img