Les enfants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 423 (105592 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Enfants du Diable

1/j/aa

1

LES ENFANTS DU DIABLE Jean-Pierre PETIT Ancien Directeur de Recherche au CNRS

L'essentiel de ce livre a été écrit en 1986. Il avait été commandé par un grand éditeur Français qui, au dernier moment, refusa de le publier, sans doute pour deux raisons. Soit il ne crut pas aux révélations qu'il contenait, soit il fut effrayé par ce qu'il trouva dans cemanuscrit. Je l'ai complété par quelques informations récentes. En 1976 je connaissais les grandes lignes du projet Guerre des Etoiles, qui ne fut porté à la connaissance du grand public que quinze ans plus tard. Depuis l'effondrement de l'URSS le public a tendance à croire que le danger thermonucléaire s'est éloigné. Il n'en est rien, et, après lecture, le lecteur verra que les choses sont devenuespires encore. En tant que scientifique il est de mon devoir de tenter d'ouvrir les yeux du public. Les savants du monde entier ont vendu leur âme au diable, comme Faust, c'est tout.

Ce livre est dédié à mon ami le scientifique Vladimir Alexandrov, assassiné à Madrid en 1985 par les services secrets, sur ordre du lobby militaro-scientifique.

Les Enfants du Diable

1/j/aa

2

PROLOGUETroie devait disparaître, elle ne pouvait échapper à son destin. Dociles, les troyens travaillaient donc à leur propre perte. Ils avaient ainsi envisagé d'abattre un des pans de leur forteresse pour y faire entrer l'énorme cheval à roulettes abandonné par les grecs devant les portes de la ville. Tout se déroulait comme prévu. Mais Cassandre suspecta un coup fourré : - Timeo danaos et dona ferentes.Je crains les grecs, surtout quand ils font des présents, disait-elle. Cassandre, fille du troyen Priam, avait reçu d'Apollon le don de prédire l'avenir, à condition de se donner au dieu. Elle décrivait le futur de Troie, sans retenue, dans les rues de la cité, et les dieux en furent agacés. Quelqu'un voulait contrarier le plan, faire dérailler le destin, peser sur l'avenir de la ville.Impensable. ... - Aucune inquiétude, dit Apollon, cette idiote a refusé de coucher avec moi, aussi ai-je jeté sur elle une malédiction : personne ne la croît. Les dieux s'esclaffèrent. Il devenait fort divertissant de voir cette pauvre fille décrire dans une indifférence générale le perte des Troyens, hommes, femmes, enfants et la mise à sac de la ville. En la voyant certains haussaient les épaules oupointaient leur index sur leur tempe en assortissant ce geste d'un mouvement de vissage. Certains, plus cultivés, disaient "qu'elle avait le syndrome de la catastrophe". Mais l'enchantement d'Apollon ne semblait cependant pas parfait. Zeus s'en inquiéta : Dis-donc, Apollon, Je suis désolé, mais cela ne marche pas à cent pour cent, ton truc. Elle a réussi à convaincre Laocoon, son frère, et le fils decelui-ci. Laocoon, prêtre au temple, était un intellectuel. En réfléchissant il avait fini par conclure que cette histoire de cheval n'était pas claire. Il le disait et, lui, on l'écoutait. C'était embêtant et ça risquait de tout flanquer par terre. Les dieux décidèrent d'employer les grands moyens. Sur leur ordre des serpents monstrueux sortirent de la mer toute proche, se jetèrent sur Laocoon etsur son fils, et les étouffèrent. On connaît la suite. Je dédie ce livre à toutes les Cassandres et à tous les Laocoons de la Terre.

Les Enfants du Diable

1/j/aa

3

LIVERMORE Au printemps 1976 les Etats-Unis vivaient le bicentenaire de leur indépendance. La Science était encore belle et bonne et de nombreux temples lui avaient été consacrés dans le pays où on s'apprêtait à célébrerl'événement avec faste. A cette époque j'arrondissais mes fins de mois au CNRS en faisant de temps en temps des articles pour la revue Science et Vie. Philippe Cousin, son rédacteur en chef, me dit un matin : - J'ai envie de faire quelque chose sur ce bicentenaire dans le numéro d'été. Si tu veux, je t'envois aux Etats-Unis. Tu essayes de me faire le point sur quelques réalisations scientifiques de...
tracking img