Les enjeux de la nature et de l’artifice dans la pensée économique?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2480 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les 9 sujets potentiels:

- les enjeux de la nature et de l’artifice dans la pensée économique.
-la pensée économique des grecs rejoint elle celle de la modernité?
-principes et limites de la pensée mercantilistes
-origine et développement du concept de la valeur travail
-apports et limites de la pensée préclassique
-comment évolue la croissance et la répartition dans la pensée classique-principes et limites de la loi de Say
- en quoi Marx est il le dernier représentant de la pensée classique
-convergences et divergences dans la pensée classique

Contrairement aux aurtres marchandises elle n’est pas produite dans les rapports capitalistes, elle est produite dans les structures familiales. Elle est également produite par les structures éducatives. Il faut tenir compte pour lavaleur de la force de travail, il faut tenir compte de la période de formation de cette valeur de la force de travail. Il faut distinguer, l’entretien quotidien de la valeur de la force de travail, de la période de formation. C’est une marchandise qui reste la propriété des individus non propriétaire de capitaux. C’est donc ici la base de la division sociale. En 2 catégories:
-la bourgeoisie:propriétaire des moyens de prod
- le prolétariat : propriétaire de la force de travail

CSQ: pour mesurer la valeur d’une catégorie de force de travail, il faut tenir compte de plusieurs éléments:
- l’entretien courant
-l’entretien des structure familiale
-une fraction de la valeur doit tenir compte de la période de formation.
-le maintien de ce qui est nécessaire, aux différences culturels,aux différences hiérarchiques, aux différences symboliques.

Lorsque Marx parle de l’exploitation, il ne s’agit pas uniquement d’un regard sur les conditions de travail. Le terme d’exploitation chez marx c’est un concept théorique qui signifie d’une part, l’appropriation par une classe sociale d’une partie du travail présent. Cette appropriation et la caractéristique du capitalisme? NON; toutesociété divisé en classe connait ce type d’appropriation. L’exploitation sera dite capitaliste si il y a pour fondement la propriété privé des moyens de production par une classe ici la bourgeoisie.et d’autres part l’achat par cette classe, d’une force de travail, qui va mettre en valeur le capital constant. On va pouvoir déterminer, le taux d’exploitation.


4) le taux de plus value

Letaux de plus value indique le degrés de l’appropriation capitaliste du travail présent. Ce taux de plus value peut être sujet à des variations. Quelles types de variations?
-une variation absolue du taux de plus value ( l’accroissement de la durée du travail présent, qui peut faire varier la plus value, exemple: on augmente le temps de travail…)
-une variation relative du taux de plus value.(la valeur de la force de travail c’est-à-dire faire baisser la valeur de la force de travail. on va accroître la productivité dans les branches de biens de consommation qui sont nécessaires à l’entretien de la force de travail, diminuer la valeur des biens et des services nécessaires à la reproduction de la force de travail. Marx prend un exemple célèbre « le halte de pile »

5) le concept decapital chez Marx
La plus value elle est destiné à la consommation pour les capitalistes. Mais une partie de la plus value peut servir aussi à augmenter le niveau des moyens de production. Ce système de répartition va permettre au capital de ce reproduire matériellement mais également socialement. La notion de capital chez marx n’est pas la même que pour les économistes classiques. Pourquoi? Chezles classiques le capital ce sont les moyens de production et les moyens de subsistances à la force de travail. Chez marx, la notion est plus complexe, car l’aspect matériel ( les machines, les moyens nécessaires à la reproduction de la force de trvail) n’épuise pas chez Marx cette question lié au capital. En effet, chez marx «  le capital c’est un rapport social » « au lieu d’être une chose le...
tracking img