Les esclaves gladiateurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les origines des batailles

L’image véhiculée par les médias porte parfois à confusion par rapport à celle que nous devrions nous faire des origines que portent les combats de gladiateurs. Quelle est donc la provenance de ces combats si glorieux?

Tout d’abord, il est primordial de comprendre que l’origine culturelle principale des combats de gladiateurs était religieuse. En effet, lesÉtrusques portaient une signification bien profonde à ces combats. Lors de cérémonies funéraires afin d’honorer leurs morts, dans un concept de rituels sacrificiels, ils utilisaient le sang des prisonniers de guerre en le faisant couler sur la tombe de leurs défunts. Son utilisation se faisait également pour apaiser les mânes (proprement dit, les «Bons») et pour se concilier avec les dieux malveillants.Les plus anciennes représentations de combats rituels en Italie ont été retrouvées dans des tombes lucaniennes et sont datées entre 370 et 340 av. J-C. Tranquillement, ces combats à seul but religieux se virent attribuer deux utilités; La première et la plus évidente, les cérémonies religieuses, la deuxième était pour financer les édiles d’une communauté. Également, les soldats semblaient y voirune superstition avant de partir pour une bataille :

« Il faut maintenant dire en peu de mots pourquoi les généraux qui partaient pour une expédition avaient coutume de donner des combats de gladiateurs et le spectacle de grandes chasses. Suivant quelques auteurs, les anciens avaient imaginé cet usage pour détourner sur l'ennemi la colère céleste, convaincus que le sang de citoyens, versé,comme celui des victimes, dans ces luttes imitées de la guerre, suffirait pour en rassasier Némésis, c'est-à-dire la fortune des batailles.»

Cette adaptation est le premier pas qui démontre le passage du culte des ancêtres et des divinités au divertissement populaire.

Des combats étaient organisés annuellement sous le contrôle des préteurs et du sénat romain, et sous pleins de restrictionsnominales lesquelles seul l’Empereur avait le droit de contourner étroitement. Prenons par exemple l’empereur Auguste (règne de -27 à 14) qui, grâce à son statut social, put intégrer à ces cérémonies dix fois le nombre de gladiateurs permis, et qui réussit même à intégrer aux combats, des animaux. À la suite de la mort de l’Empereur Auguste, nous pouvions assister à des combats complets,c’est-à-dire : des combats et des chasses d’animaux en avant-midi, un intermède en mi-journée, et les combats de gladiateurs en après-midi. En 105 av. J-C, ces jeux devinrent des institutions publiques sous le règne de l’Empereur Trajan. Nous pouvions même être témoin d’aristocrates qui descendaient dans l’arène. L’Empereur Commode (règne de 180 à 192) fut l’un d’entre eux qui, passionné de combats degladiateurs, descendit dans l’arène plus de 700 fois sans y être mort au combat. Ce type de célébration fut partie intégrale de la culture de Rome pendant près de 7 siècles.

Le recrutement

Le recrutement des gladiateurs était bien large : nous pouvions retrouver dans l’arène des combattants professionnels à novice, des esclaves à hommes libres, et ce, sans distinction ethnique ou sexuelle. En effet, ily eut même des combats entre femmes et ces femmes étaient plus recherchées et appréciées au niveau du spectacle qu’elles offraient que l’homme! Les esclaves étaient réduits à la vente, souvent en raison de leurs qualités physiques ou morales, à des lanistes. Cependant, l’Empereur Hadrien (règne de 117 à 138) restreint la vente d’esclaves en l’interdisant aux écoles de gladiateurs. Du côté deshommes libres, ceux qui décidaient de s’engager volontairement via l’accord d’un contrat, ils étaient plus nombreux que les esclaves, ce qui est quand même surprenant tenant compte des conditions dans lesquelles ils s’engageaient. Leur contrat pouvait avoir une durée de 3 à 5 ans après laquelle, si au terme de leur dernier combat ils devenaient vainqueurs, ils pouvaient réobtenir leur liberté...
tracking img