Les essais, montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Essais est l’œuvre majeure de Michel de Montaigne, humaniste du XVIème siècle. L’humanisme est un courant intellectuel de la Renaissance. Ce mouvement est marqué par le retour aux textes antiques comme modèle de vie, d’écriture et de pensée. L’humaniste se présente alors comme curieux de tout et passionné par les explorations. Il sait tout de même admettre ses limites, et en fait une force.C’est durant ce siècle humaniste que le genre des essais, existant depuis l’Antiquité, a été rendu célèbre par son précurseur Michel de Montaigne. L’œuvre Essais est le regroupement de tous les sujets qu’il a analysé avec esprit critique. Dans son œuvre Livre I chapitre L nommé « Sur Démocrite et Héraclite », Montaigne commente sa démarche quant à la réalisation d’un essai, il décrit sa manière deporter jugement vis à vis des différents sujets qui s’offrent à lui.
Aussi s’agira-t-il de savoir comment, dans cet extrait de « Sur Démocrite et Héraclite », Montaigne nous donne une définition de l’essai ? Pour ce faire, notre analyse portera d’une part sur la définition de l’essai transmise par ce texte et d’autre part, nous étudierons le portrait d’un essayiste.

Dans ce chapitre « SurDémocrite et Héraclite », Montaigne laisse transparaître une définition de l’essai.
Tout d’abord l’auteur explique comment il choisit et traite son sujet.
Concernant le choix proprement dit du sujet, Montaigne ne lui accorde qu’une moindre place, privilégiant ainsi l’analyse de celui-ci. L’intérêt mineur que Montaigne attribue au choix du sujet est illustré par l’utilisation du champlexical du hasard avec les mots « tantôt », « hasard », « hasarderais » ; pour lui un sujet ne répond à aucune logique. De plus Montaigne utilise le pronom indéfini « un » ou encore l’adjectif « tous » pour qualifier ses sujets. Cet emploi témoigne de la large palette de thèmes qui s’offre à l’auteur prouvant alors que l’essai est un genre qui s’applique à tout sujet. Les caractéristiques du sujet netrouvent également pas importance aux yeux de Montaigne. L’énumération des différents types de sujets « un sujet que je ne comprenne pas du tout », « un sujet noble », « un sujet vain, un sujet de rien » marque le fait que le positionnement de l’auteur par rapport au sujet n’est pas capital . « Tous me sont bons » souligne finalement que le sujet importe peu, mais que le jugement qu’on en faitl’emporte et signe la particularité de l’essai.
Concernant le traitement du sujet, à chaque thème l’auteur aborde l’essai de différentes manières. Montaigne dit : « J’en prends un tantôt pour le lécher seulement, tantôt pour l’effleurer et parfois pour le pénétrer jusqu’à l’os ». En effet, comme le montre l’anaphore «tantôt », selon tel ou tel sujet, Montaigne pose un jugement de telle ou tellefaçon.
Ainsi lorsque Montaigne ne semble pas assimiler un sujet, il reste prudent quant à ses possibilités d’analyse, en témoigne la métaphore du « gué ». Tout comme un individu qui resterait sur la rive afin de ne point se risquer dans une rivière trop profonde, Montaigne préfère s’offrir la liberté d’abandonner un sujet qu’il ne maîtriserait pas. Néanmoins lorsque Montaigne cerne le sujet et qu’ila les connaissances nécessaires, il porte un jugement poussé sur ce dernier. La métaphore chirurgicale « je lui donne un coup de scalpel, non pas le plus largement mais le plus profondément que je puis » prouve que Montaigne aborde, dans ce cas, une analyse concise, tout comme la précision demandée en chirurgie. De plus la critique est très élaborée comme l’accentue le superlatif « le plusprofondément ». Cependant, lorsque l’auteur se trouve face à un sujet dit « noble », il lui semble indéniable qu’il ne portera pas de nouvelle analyse autre que celles déjà faites comme l’atteste la restriction dans la phrase « il ne peut marcher que sur la piste d’autrui ». La métaphore « Là il s’amuse à choisir la route qui lui semble la meilleure et, entre mille sentiers, il dit que celui ci...
tracking img