Les etats conservent-ils une marge de manœuvre face à la mondialisation ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1944 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Etats conservent-ils une marge de manœuvre face à la mondialisation ?

La mondialisation est un phénomène ancien qui remonte à la fin du XIXème siècle. Cependant, le mouvement actuel se distingue de la première vague de mondialisation par son ampleur et sa rapidité. Les révolutions technologiques et notamment l’essor des nouvelles technologies de l’information et de la communication sontpour beaucoup dans cette révolution.

La mondialisation peut être définie comme un processus de contraction de l’espace et du temps par multiplication des flux et des réseaux de par le monde. La mondialisation tend à l’abolition des frontières spatiales et temporelles grâce aux techniques. Or, par définition, trois éléments sont constitutifs de l’Etat : la population, le territoire et l’autoritépolitique. La définition de l’Etat semble donc être remise en cause par la définition même de la mondialisation nous conduisant à nous interroger sur la place de l’Etat dans la mondialisation. En effet, dans un monde de plus en plus imbriqué et mondialisé, il apparait que l’échelle étatique est remise en cause et que le rôle de l’Etat se modifie à mesure qu’apparaissent de nouveaux acteursimportants.

Les Etats conservent-ils alors une marge de manœuvre face à la mondialisation ? Dans un premier temps, nous allons voir que la mondialisation induit un dépassement du cadre étatique et tend à marginaliser le rôle de l’Etat. Cependant, dans un second temps, nous verrons que l’Etat reste un acteur prépondérant et incontournable.

I. La mondialisation induit un dépassement du cadre-étatique1) La mondialisation tend à effacer la souveraineté économique de l’Etat

→La mondialisation, en connectant les pays entre eux rend l’intervention de l’état moins efficace. En effet, les etats doivent prendre en compte la contrainte exterieure, les economies sont interconnectées et donc dependantes. Par exemple, la politique keynesienne mise en place en 1981, par Pierre Mauroy aechoué car les consommateurs français ont importé des produits allemands. Ainsi, les depenses de l’etat français ont été des recettes pour l’etranger creusant la dette commerciale française et n’entrainant pas une croissance economique. Ainsi, la mondialisation rend les politiques economiques de l’etat moins pertinantes.

→Par ailleurs, si l’intervention de l’état est moins pertinente elle est deplus en plus difficile à mettre en place pour une double raison. Premièrement la mondialisation s’accompagne du développement des FTN hors des cadres étatiques, FTN engendrant leurs propres droits. Face a leur puissance l’Etat se trouve en position de faiblesse En effet le chiffre d’affaire de certaines FTN est supérieur aux PIB d’un état. Les FTN deviennent des lobbies et exerce des pressions surles états en menaçant de délocalisation. Deuxièmement, les FTN ont la capacité de mettre les systèmes économiques nationaux en concurrence. La logique du marché domine et les états ne cherchent pas a imposer des normes aux FTN mais au contraire tentent de gagner au détriment des autres en attirant à soi les investissements internationaux.

→Enfin, la mondialisation est à l’origine duregroupement de certains états entre eux, c’est le phénomène de régionalisation. Celui-ci implique une diminution du rôle de l’état. Ainsi, la construction européenne a privé corrélativement les états D’Europe de certaines de leurs compétences. La nécessaire harmonisation des règles des finances publiques imposée par les critères de convergence du traité de Maastricht restreint le champ d’action de l’étatqui perd ainsi sa souveraineté monétaire déléguée a la BCE.

Ainsi, au niveau économique, la mondialisation limite les marges de manœuvre de l’état en rendant son intervention moins efficace et plus difficile, en mettant les états en position de faiblesse face aux puissantes FTN et en compétition entre eux et enfin en privant l’état de certain pan entiers de sa souveraineté nationale !

2)...
tracking img