Les etats totalitaires et la mobilisation des esprits

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1950 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ETATS TOTALITAIRES ET LA MOBILISATION DES ESPRITS

Questions

1) Le Totalitarisme est une pratique d’encadrement de la société au sein de structures qui ont pour objet de « transformer l’Homme » en le modelant sur l’objectif idéologique que s’est fixé le régime. Les régimes totalitaire, où le pouvoir politique, en s'appuyant sur un parti unique, contrôle autoritairement les pouvoirsexécutif, législatif et judiciaire, n'admet aucune opposition.

Dans la phrase soulignée, tirée de l’essai L’Etat totalitaire de Luigi Sturzo démocrate-chrétien italien, ce dernier fait allusion à trois Etats totalitaires. Le premier, « soit de la nation », est le fascisme italien qui a pour objectif l’exaltation de l’Etat. Il fait ensuite allusion au nazisme allemand « soit de la race », qui a pourobjectif la prédominance de la race Aryenne. Le dernier, « soit de la classe », est le communisme stalinien qui a pour but une société sans classe avec une priorité collective mettant en avant le rôle dirigeant de la classe ouvrière.

2) Selon les régimes totalitaires, l'homme ne se définit pas par la pensée, la raison ou le jugement. La fascisation du régime est rendue possible par lapropagande. La propagande totalitaire ne veut faire appel ni à la raison, ni à la réflexion, aucun esprit critique. D’après Luigi Sturzo, qui décrit les régimes totalitaires, « il faut la soumission intellectuelle et morale complète », « frapper les sens et l’imagination des foules » et le but est « un enthousiasme confiant ». Hitler utilise la persuasion par les sentiments. Pour lui, il faut convaincre lepeuple, or la foule est ignorante, donc le discours doit être simple avec des idées claires : « emploi d’un texte concis, concentré, su par cœur et procédant par formules affirmatives ; maximum d’opiniâtreté pour répandre l’idée, patience dans l’attente des résultats. ». Les chefs veulent créer une nouvelle religion, avec la foi, où nous n’avons pas besoin de voir pour croire.

3) Le but est deconditionner les esprits, par l'intermédiaire de moyens modernes : la presse, la radio, le cinéma et les arts comme la peinture et la sculpture, ou encore avec les parades et les fêtes : « le livre officiel, le journal étatisé et standardisé, le cinéma, la radio, le sport, les associations scolaires (…) des parades, des fêtes, des cortèges, des plébiscites, des exercices sportifs ». Tout doitglorifier le régime.
Par exemple, en URSS, la parade sportive à Leningrad fut organisée en juillet 1935 en glorifiant Lénine et Staline avec des portraits.
La presse aussi est au service de la propagande d’Etat. Des photos de Mussolini en visite officielle en Allemagne en 1937 et d’Hitler en visite officielle en Italie en 1938 chacun assistant à un défilé sont publiées dans un journal italien « LaTribuna Illustrata ». Les deux dictateurs sont mis en avant, les slogans des affiches sont simples. Aussi, une affiche allemande fut créée pour engrener les jeunes Allemands dans les Jeunesses Hitlériennes.

4) Les régimes totalitaires sont indissociables de la personnalité du chef de l'Etat qui concentre tous les pouvoirs et qui sert de guide à toute la société. L'idéologie dominante tend eneffet à se confondre avec la volonté de Mussolini, d'Hitler ou de Staline dans cette mobilisation des masses. Une fois le chef parvenu au pouvoir, sa personnalité et ses moindres actes du chef sont valorisés par une propagande continue qui lui attribue toutes les évolutions positives. De ce fait, on constate l'omniprésence des représentations du chef de l'Etat. Il faut qu’ils soient considérés comme« le héros, le demi-dieu » d’après Luigi Sturzo. Lors de la parade à Leningrad, un portrait géant de Lénine était affiché et les athlètes portaient un portrait géant de Staline. Les chefs d’Etats sont alors tout le temps représentés dans la presse comme sur les affiches.

5) Les documents révèlent que les partis fasciste, nazi et communiste sont les instruments de contrôle de la société. Ils...
tracking img