Les fables de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1717 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture.

L’auteur des Fables, est Jean de La Fontaine. Artiste, écrivain, fabuliste, dramaturge, librettiste, romancier, et poète français, Jean de La Fontaine est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry et décédé le 13 avril 1695 à Paris.
Les Fables est un recueil de fables écrites en vers. Elles furent rédigées dans un but éducatif et étaient adressées au Dauphin. Ellesconstituent également la principale œuvre poétique du classicisme, et l’un des plus grands chefs d’œuvre de la littérature française.
Les textes étudiées sont différentes fables : La génisse, la chèvre et la brebis, en société avec le lion (livre I) ; Le loup et l’agneau (livre II) ; Le loup plaidant contre le renard par-devant le singe (livre II) ; Les loups et les brebis (livre III) ; Le cheval s’étantvoulu venger du cerf (livre IV).
Le premier recueil des Fables publié correspond aux livres I à V des éditions actuelles. Ces fables sont donc toutes cinq tirées du premier recueil des Fables. Il a été édité pour la première fois en 1668.
Chaque fable est pourvue d’une morale différente, cependant l’idée qui prédomine dans toutes est celle de l’injustice comme mal social absolu.

Chaquefable ayant sa logique propre, il me semble utile de les analyser séparément pour ensuite nous intéresser à leurs similitudes.
Le loup et l’agneau.

Cette fable est inspirée d’un apologue du fabuliste grec Esope, et du fabuliste latin Phèdre.
Ici, la morale, « la raison du plus fort est toujours la meilleure », est située à l’ouverture du texte. La situation initiale nous est ensuiteprésentée. Après cela, il y a dialogue qui met en relief la thèse des deux personnages, et enfin la séquence finale.
Lors du dialogue, le loup présente une série d’accusation pour justifier son acte. Il y a donc la thèse du loup qui porte une accusation, ainsi que la thèse de l’agneau qui cherche à plaider sa cause. En réalité, il s’agit d’une parodie judiciaire car l’issue est inévitable. La moraleannoncée dès le début du texte nous le montre bien.
Les arguments de l’agneau sont irréprochables. Quant au loup, il élargit sans cesse le domaine de responsabilité lorsqu’il voit ses arguments anéantis par la réponse de l’agneau. Il veut donner une apparence de justification d’un acte abusif décidé dès le départ. Il y a une incohérence évidente dans son discours, il passe brusquement d’une justificationfondée sur un dommage subi à la simple vengeance inéluctable fondée sur de simples rumeurs.
La morale explicite est donc que les forts l’emportent de manière inéluctable sur les plus faibles. En outre, les puissants veulent donner une apparence de légitimité à leurs crimes.

La génisse, la chèvre et la brebis, en société avec le lion.

Ici, la situation d’énonciation met l’accent sur lebesoin des hommes à vivre en société. Mais le dénouement nous montre que la protection d’un maître est pour la génisse, la chèvre et la brebis loin d’être le gage d’une vie meilleure. Le lion, usant de sa force crée des inégalités à l’intérieur de la société. Là encore, bien que la morale ne soit pas explicite, c’est une illustration de la loi du plus fort. Celui qui domine par la force en profitepour faire des abus. On peut également noter qu’une association avec plus fort que soi est souvent dangereuse.

L’association de ces quatre personnages peut cependant nous laisser perplexe. On pourrait même la qualifier de contre nature. Quel besoin le lion aurait-il en effet de ces animaux pour chasser ? Alors même qu’ils sont le gibier qu’il recherche.

Le loup plaidant contre le renardpar-devant le singe.

Jean de La Fontaine a trouvé son inspiration dans la fable de Phèdre, Le loup et le renard plaidant devant le singe. La morale en était « on ne croit point le menteur, lors même qu’il dit vrai ».
Dans cette fable, dès le début on peut prévoir la sentence équivoque. En effet, le renard est « d’assez mauvaise vie ». Ce jugement, porté comme au hasard, prépare en...
tracking img