Les fables de lafontaine

Pages: 3 (648 mots) Publié le: 7 février 2010
Au XVIIIe siècle, Jean-Jacques Rousseau déconseillait d’inclure les Fables de La Fontaine dans l’éducation des enfants et Lamartine déclarait au siècle suivant : «Ces histoires d’animaux qui parlentme soulèvent le coeur».
Que pensez-vous de ces points de vue? | |

Introduction

| || |
| |Les Fables de La Fontaine occupent une place de choix dans notre patrimoine culturel. Rares sont les Français qui les | |
| |méconnaissent,en effet. On les leur a apprises à l’école ou on les leur a racontées. La Fontaine est ainsi l’un de nos | |
| |poètes les plus connus. Il est aussi le plus cité, les «morales» decertaines de ses fables étant devenues des adages. | |
| |Beaucoup de gens s’expriment à travers ces derniers et disent par exemple : «Rien ne sert de courir, il faut partir à ||
| |point» ou «La raison du plus fort est toujours la meilleure». Cette notoriété des fables de La Fontaine n’est pas récente;| |
| |au XVIIIe siècle et au XIXesiècle, les fables étaient déjà bien connues. Et cependant, Rousseau conseillait de ne pas les| |
| |inclure dans l’éducation des enfants et Lamartine écrivait au siècle suivant : «Ceshistoires d’animaux qui parlent me | |
| |soulèvent le coeur». Pareilles appréciations portées sur une oeuvre aussi populaire créent un paradoxe. Celui-ci vaut | |
||d’être étudié. Nous verrons successivement les éventuelles carences, puis les qualités des fables de La Fontaine. | |

Antithèse

||
|D’abord, les fables de La Fontaine ont une structure répétitive. Elles sont assujetties aux lois de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lafontaine fables
  • Lafontaine-fables
  • fables lafontaine
  • les fables de lafontaine
  • Les fables de lafontaine
  • Les fables de lafontaines
  • Taine lafontaine fables
  • Lafontaine Fables 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !