Les facteurs principaux qui agissent sur la décision d'investir :

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les facteurs principaux qui agissent sur la décision d'investir :
- Le taux d'utilisation du capital technique : Pour avoir besoin d'investir, il faut évidemment être incapable de produire plus avec le capital déjà installé. La première condition de l'investissement est donc que le taux d'utilisation des capacités de production soit très élevé de telle sorte que de nouveaux équipements soientnécessaires pour produire plus.
- La demande anticipée : Il faut avoir besoin de produire plus. Il faut donc que les débouchés prévus, que la demande anticipée soient suffisants. Lorsqu'une entreprise doit satisfaire des commandes supplémentaires, alors que ses capacités de production sont saturées, elle est incitée à investir. Mais toute variation de la demande n'induit pas mécaniquement unevariation proportionnelle du capital productif. Les entreprises n'investissent que si elles anticipent une augmentation durable des débouchés.
Lorsque les conditions sont remplies, les variations de l'investissement sont amplifiées et décalées dans le temps par rapport à celles de la demande (l'investissement fléchit avant la demande). De plus, selon le principe d'accélération, l'amplitude desfluctuations de l'investissement est plus importante que celle de la demande dont elle dérive. En somme, une variation de la demande finale induit une variation plus que proportionnelle de l'investissement comme le disait pour la première fois en 1917 JM Clark. L'investissement augmente car la croissance de la demande s'accélère. Mais, un simple ralentissement du rythme d'expansion de la demandefinale provoque une baisse de la demande de capital, même si le niveau absolu de la demande finale ne diminue pas. Ce principe d'accélération implique que les fluctuations de l'activité dans le secteur des biens d'équipement sont plus heurtées que dans le secteur des biens de consommation. Globalement, le phénomène d'accélération est un facteur d'instabilité pour l'économie.
- La rentabilité :L'Excédent Brut d'Exploitation (profit au sens large) mesure ce qui reste à l'entreprise de la valeur de sa production après qu'elle ait réglé tous les coûts directement liés à cette production (consommations intermédiaires, salaires, impôts, etc…) On définit donc la rentabilité économique d'un investissement comme le rapport entre cet EBE et le montant du capital non financier que l'on veut acquérir (Réco = EBE/K). Mais on peut financer l'investissement soit par des fonds propres (liquidités apportées par les actionnaires de l'entreprise et profit non distribué) notés FP, soit par des dettes financières (crédit bancaire, emprunt obligataire) notées DF. La rentabilité économique est donc un indicateur de performance des capitaux engagés dans la production quelque soit leur origine, elle estindépendante du mode de financement de l'investissement (FP ou DF).
- Les taux d'intérêt réels: Une partie des investissements est, en général, financée par des emprunts. Ceux-ci impliquent le paiement d'un taux d'intérêt. Donc le niveau de l'intérêt relativisé par le niveau de l'inflation, ce que l'on appelle le taux d'intérêt réel, influence la décision d'investir. En effet, lorsque le tauxd'intérêt réel s'élève, certains projets d'investissement deviennent non rentables et plus le taux d'intérêt réel des emprunts est élevé, plus la masse des investissements financés par l'emprunt et rentables est faible (la profitabilité, c'est à dire la différence entre un rendement financier dans l'entreprise et le taux d'intérêt réel, sera alors faible ou même négative). Réciproquement, lorsque le tauxd'intérêt réel diminue, le volume des investissements qu'il est rentable de réaliser augmente.
Ce qui importe au propriétaire d'une entreprise, ce n'est donc pas la rentabilité de l'ensemble des capitaux engagés (la rentabilité économique donc) mais le rendement de leurs propres capitaux (FP). On parlera alors de rentabilité financière (Rfi) pour désigner ce rendement.Soit le taux d'intérêt...
tracking img