Les fausse confidences acte i scene 7lecture analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Araminte vient d'apercevoir Dorante et a été frappé par son physique et ses manières. La scène 7 de Les Fausses confidences se présente comme le premier entretient entre Araminte et son futur intendant. Elle devrait donc porter sur l’expérience professionnelle du jeune homme. Or, ce point n’apparaît pratiquement pas, bien qu’Araminte soit une femme extrêmement raisonnable.Cette rencontre a donc pour intérêt de nous faire mesurer le trouble qu’éprouve dès ce moment Araminte qui ne le connaît pour tant que de vue. Quant à Dorante, la scène montre son habileté à laisser transparaître ses sentiments en utilisant un double langage.

Lecture du texte

Acte I, scène 7
DORANTE, ARAMINTE, MARTON

MARTON - Monsieur Dorante, Madame vous attend.
ARAMINTE - Venez,Monsieur ; je suis obligée à Monsieur Remy d'avoir songé à moi. Puisqu'il me donne son neveu, je ne doute pas que ce ne soit un présent qu'il me fasse. Un de mes amis me parla avant-hier d'un intendant qu'il doit m'envoyer aujourd'hui ; mais je m'en tiens à vous.
DORANTE - J'espère, Madame, que mon zèle justifiera la préférence dont vous m'honorez, et que je vous supplie de me conserver. Rien nem'affligerait tant à présent que de la perdre.
MARTON - Madame n'a pas deux paroles.
ARAMINTE - Non, Monsieur ; c'est une affaire terminée, je renverrai tout. Vous êtes au fait des affaires apparemment ; vous y avez travaillé ?
DORANTE - Oui, Madame ; mon père était avocat, et je pourrais l'être moi-même.
ARAMINTE - C'est-à-dire que vous êtes un homme de très bonne famille, et même au-dessus du partique vous prenez ?
DORANTE - Je ne sens rien qui m'humilie dans le parti que je prends, Madame ; l'honneur de servir une dame comme vous n'est au-dessous de qui que ce soit, et je n'envierai la condition de personne.
ARAMINTE - Mes façons ne vous feront point changer de sentiment. Vous trouverez ici tous les égards que vous méritez ; et si, dans les suites il y avait occasion de vous rendreservice, je ne la manquerai point.
MARTON - Voilà Madame : je la reconnais.
ARAMINTE - Il est vrai que je suis toujours fâchée de voir d'honnêtes gens sans fortune, tandis qu'une infinité de gens de rien et sans mérite en ont une éclatante. C'est une chose qui me blesse, surtout dans les personnes de son âge, car vous n'avez que trente ans tout au plus ?
DORANTE - Pas tout à fait encore, Madame.ARAMINTE - Ce qu'il y a de consolant pour vous, c'est que vous avez le temps de devenir heureux.
DORANTE - Je commence à l'être aujourd'hui, Madame.
ARAMINTE - On vous montrera l'appartement que je vous destine ; s'il ne vous convient pas, il y en a d'autres, et vous choisirez. Il faut aussi quelqu'un qui vous serve et c'est à quoi je vais pourvoir. Qui lui donnerons-nous, Marton ?
MARTON - Iln'y a qu'à prendre Arlequin, Madame. Je le vois à l'entrée de la salle et je vais l'appeler. Arlequin, parlez à Madame.

Marivaux - Les Fausses confidences

Annonce des axes

Nous verrons tout d’abord la manière dont Marivaux met en évidence le trouble de la jeune femme puis l’aptitude de Dorante à pousser son avantage, et enfin l’atmosphère comique qui en résulte.

Commentaire littéraireI- Le trouble d’Araminte

Conformément à la théorie de Marivaux sur les manifestations de l’amour naissant, Araminte semble conquise sans en avoir pris conscience et ne songe qu’au moyen d’engager Dorante et de le rapprocher d’elle.
Nous voyons qu’Araminte est déjà séduite par les compliments qu’elle adresse à Dorante à propos de son oncle. L’estime qu’elle témoigne vis à vis del’oncle est un moyen de faire comprendre au neveu qu’il pourrait en bénéficier. Le Comte est relégué à l’arrière plan, ce n’est qu’un ami. Dorante est engagé immédiatement sans avoir donné de références. Araminte confirme cet engagement (c’est une affaire terminée) et ce n’est qu’après l’avoir engagé qu’elle lui demande ses qualifications (Vous êtes au courant des affaires ?). Elle ne tient pas...
tracking img