Les femmes : Charles Baudelaire

Pages: 6 (1329 mots) Publié le: 24 octobre 2014
Nous allons vous présenter le Spleen de Paris de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire est un poète français né le 9 avril à Paris et est mort le 31 aout 1867. Il est tourné vers le symbolisme. C’est l’un des plus grands poètes du 19ème siècle, le grand créateur du poème en prose.
Le symbolisme est mouvement littéraire et artistique qui s'efforce de fonder l'art sur une vision non naturalistedu monde et tente de "montrer" l'essence spirituelle des choses.
Le Spleen de Paris est un recueil de textes en prose auquel Baudelaire consacra les dernières années de sa vie. Il est composé de 50 poèmes. Il n’a été publié que deux ans après sa mort. Le sous-titre de l’œuvre, Petits Poèmes en Prose, amorce (amorcer = initier) l’explication de cette confrontation entre prose et poésie. Lemélange des genres de s’arrête pas la car on retrouve dans ce recueil des textes se rapprochant d’avantage d’une critique, d’un essai ou d’une nouvelle.
La poésie en prose est tout ce qui se dit, et tout ce qui s’écrit sans être soumis aux lois de la rime et du rythme propre à la poésie.
Ses premières publications furent celle d’une critique d’art, Les salons de 1845 – 1846 et d’un romancier, Lafanfarlo.
Tout au long de ce recueil, nous allons voir que Charles Baudelaire tissera des liens différents. Cependant nous allons nous pencher sur un lien en particulier, celui de la femme.
Baudelaire à travers ces recueils, nous montre que la femme a une grande importance pour lui, il dit même dans le poème : Portrait des femmes que le sujet des femmes est devenu quelque chose de banal : « l’und’eux jeta la causerie sur le sujet des femmes […] ne méprise pas les conversations banales ».
Les femmes peuvent être bien connues du poète comme dans L’invitation au voyage et Un hémisphère dans une chevelure, ou simplement être regardées comme dans Les veuves, La belle Dorothée et Mademoiselle Bistouri, elles peuvent enfin être simplement évoquées par d’autres que Baudelaire dans Le Galland tireurou Portraits de maitresses.
La femme peut être un ange ou un démon, elle fascine Baudelaire, mais pas seulement positivement. Elle a beau être aimante, et d’une beauté incroyable, Baudelaire ne fait pas d’elle un idéal, il a un regard très contrasté.
Nous verrons comment Baudelaire voit les femmes à travers ses poèmes. Nous parlerons dans un premier temps du regard positif et dans un second duregard négatif qu’il porte sur la femme.
Tout d’abord, nous pouvons voir que Charles Baudelaire a un regard très positif sur la femme.
Cette femme idéale est présente deux fois dans La chambre double : « sur ce lit est couchée l’idole, la souveraine des rêves » ; « ces yeux dont la flemme traverse le crépuscule » ; « Ces subtiles et terribles mirettes, que je reconnais à leur effrayante malice !Elles attirent, elles subjuguent, elles dévorent le regard de l’imprudent qui les contemple ! »
D’après Baudelaire la femme est rêvée et vue comme une hallucination, quelque chose d’à peine croyable. Dans Portraits de maitresses, la femme a l’air bien plus réelle cependant Baudelaire montre qu’elle est tout de même un idéal : « elle avait une manière douce, rêveuse, anglaise et romanesque dedire : « j’ai faim ! » et elle répétait ces mots jours et nuits en montrant les plus jolies dents du monde, qui vous eussent attendris et égayés à la fois ».
Dans Un hémisphère dans une chevelure, la femme est vue comme un être plein de charme et sensuel. Nous avons l’impression qu’elle est considérée comme une poupée, parfaitement belle et fragile à la fois : « l’odeur de tes cheveux, y plongertout mon visage, comme un homme altéré par l’eau de source. ». L’auteur nous fait découvrir tout ce qu’il aime à travers les cheveux de cette femme.
Nous découvrons une femme gentille, pleine de tendresse dans L’invitation au voyage. Cette femme apporte la sureté d’un amour réel et durable, à l’image de Baudelaire : « vivons-nous jamais, passerons nous jamais dans ce tableau qu’a peint mon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire
  • charles baudelaire
  • Charles Baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaires
  • Charles baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !