Les femmes de 14-18

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4850 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire du travail des femmes
Par Françoise Battagliola
La Découverte, 2000

I. Introduction

Ce livre, comme son nom l’indique, décrit quel a été le travail des femmes, en France, depuis le XVIIIème siècle jusqu’à la fin du XXème siècle. Il permet de découvrir que, de tout temps, les femmes ont pris une part active à l’activité laborieuse. Quelque soit la période de l’Histoire,les femmes ont toujours exercé un travail, que ce soit au foyer ou hors du cadre familial.

Cet ouvrage met aussi en relief à quel point l’Histoire du travail des femmes est lié à aux rapports de domination entre hommes et femmes. Mais la culture et la société française ont eu, aussi, un impact très important sur l’évolution des activités féminines.

Ces différents aspectsengendrent, donc, un certain nombre de problèmes. L’un d’eux est le manque (voir l’absence) de reconnaissance du travail féminin par la société à certaines périodes de l’Histoire. Un autre grand problème abordé dans ce livre est la volonté politique d’encourager les femmes à rester au foyer, notamment après la 2nde guerre mondiale. Enfin, au fil des générations, une compartimentation des métiers selon lesexe s’est implantée dans les mentalités. En effet, n’existerait-il pas des métiers « typiquement féminins » ou « typiquement masculins » ? D’où un clivage homme/femme résultant des rapports dominant/dominé …

Le travail des femmes est traité, dans cet ouvrage, de façon chronologique car, à chaque époque, à chaque contexte social, les femmes ont eu une place différente et, par conséquent,leurs activités ont évoluées. Ici, cette structure chronologique sera conservée pour mettre en évidence les avancées et les retours en arrière en fonction du contexte historique.

II. Etude Chronologique de l’Histoire du travail des femmes

Avant de commencer l’étude chronologique de l’activité féminine, il est nécessaire de définir le terme « travail » et de savoir quelle est laplace des femmes dans les premières études statistiques qui ont été réalisées.

A. Comment mesure-t-on le travail ?

Afin de mesurer le travail, dès 1851 des recensements ont été mis en place en France, dont le but était d’estimer le nombre de personnes concernées par chaque activité professionnelle. Mais pour réaliser ces recensements, il a été nécessaire de créer des catégories. Etcela n’a pas toujours dû être facile … notamment en ce qui concerne la place des femmes.

• La profession

Les notions de profession, de populations active et inactive, de chômeur … résultent des différents recensements effectués au début du XIXème siècle.

Au début du XIXème siècle, la profession est définie uniquement par les métiers issus des corporations.Puis, au fil du temps, la notion de « classe », c'est-à-dire la position sociale, est prise en compte (on différencie les « chefs » des « ouvriers » et « employés »). Puis la distinction entre salarié et non salarié s’affine. En effet, pendant longtemps les rentiers étaient classés dans la catégorie « professions libérales »… Il aura donc fallu attendre près d’un demi-siècle pour que le terme deprofession soit clairement défini.

Les femmes et les enfants étaient souvent classés sous la profession du chef de famille. De cette façon, on savait combien de personnes vivaient directement et indirectement d’une profession : celle du mari.

• Les populations active et inactive

La distinction entre ces deux populations s’appuie sur la définition du travail commetravail marchand, procurant une rémunération directe (vente de biens ou salaire).

Jusqu’à la fin du XIXème siècle, les mères au foyer et les domestiques sont classés dans la même catégorie : la « classe domestique » bien que les domestiques soient rémunérés. C’est la désagrégation de cette catégorie qui provoquera la distinction entre population active et population inactive.

Du...
tracking img