Les femmes de la bible

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FEMMES DE LA BIBLE

DEBORAH, Prophétesse en Israël

Juges 4 et 5 "Dans ce temps-là, Déborah, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël. Elle siégeait sous le palmier de Déborah, entre Rama et Béthel, dans la montagne d’Éphraïm; et les enfants d’Israël montaient vers elle pour être jugés."
La tâche de Déborah, prophétesse et seule femme juge en Israël, n'était pas facile carelle était aussi épouse et mère de famille. De plus, le peuple, qui lui avait été confié par Dieu, n’était pas soumis et parfois elle dut se remettre en question : "Est-ce vraiment la peine que j’en fasse autant pour ces Israélites qui sont tellement entêtés ? Conduire une foule aussi importante, ce n’est pas une mince affaire..."
Il semblait à Déborah que plus les Israélites se sentaientopprimés, plus ils s’en prenaient les uns aux autres : les hommes étaient devenus lâches et se laissaient vivre, ils commençaient à se jalouser et passaient leur temps à se critiquer au lieu d’essayer de trouver une solution. Elle avait appris malgré tout à garder sa paix avec Dieu, elle chantait des cantiques, avec Barak, à l’Éternel, le Dieu d’Israël. Le peuple voulait un chef pour les guider, ce qui ensoi est normal, car les chefs étaient sans force en Israël, sans force (5 /7). Ils avaient expressément besoin d’un conducteur, d’un libérateur qui les sauverait de leurs ennemis . Ils se sont tournés vers Dieu pour obtenir de l’aide, pas un seul Israélite ne s’est présenté pour conduire le peuple.
Déborah a alors ressenti que Dieu l’appelait à être celle qui devait accomplir cette tâche silourde. C’était déjà tellement difficile d’être juge ! Mais ils n'étaient pas tous de cet avis que ce soit une (simple) femme, comme ils l’appelaient, qui les dirige. Déborah ne se sentait pas vraiment à sa place, elle était avant tout une mère, elle n’était pas une guerrière ! Son esprit était troublé, tourmenté jusqu’à ce qu’elle abandonne la lutte.
« Mon Dieu » je ne comprends pas ce que tu veuxfaire avec moi pour ce peuple personne ne veut prendre la tête pour qu’elle raison que ce soit moi ? Je ne me sens pas à la hauteur d’une aussi grande tâche, c’est trop lourd pour moi et je suis déjà assez occupée, j’ai tellement à faire Seigneur, épargne-moi !
Sa prière à peine terminée elle reçue la paix de Dieu ! Son cœur fut soulagé elle remercia le Seigneur. Ensuite , le Seigneur lui donnases instructions, elle envoya chercher Barak un de ses compagnons israélite et lui demanda de rassembler dix mille hommes des tribus de Nephtali et de Zabulon afin de se rendre au mont Thabor. Elle envoya appeler Barak, fils d’Abinoam, de Kédesch-Nephthali, et elle lui dit:
"N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Éternel, le Dieu d’Israël? Va, dirige-toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix millehommes des enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon; j’attirerai vers toi, au torrent de Kison, Sisera, chef de l’armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains." Juges 4:6-7.
Mais Barak avait peur.
« Si tu viens avec moi, j’irai , lui dit-il. Mais si tu ne viens pas avec moi, je n’irai pas » Juges 4:8.
Elle répondit :
"J’irai bien avec toi, mais tun’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Éternel livrera Sisera entre les mains d’une femme."
Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak à Kédesch. Ils ont donc assemblé les dix-mille hommes et l’Éternel mit en déroute, devant Barak, par le tranchant de l’épée, Sisera, tous ses chars et tout le camp. Sisera se réfugia à pied dans la tente de Jaël femme de Héber, le Kénien. Ellel’accueillit , elle lui ouvrit l’outre du lait, lui donna à boire et le couvrit. Très bonne hospitalière à première vue ! Il s’endormit profondément, elle s’approcha de lui sans faire de bruit et lui enfonça un pieu dans la tempe, qui pénétra jusqu’à terre. Il était tellement fatigué qu’il ne se rendit compte de rien ! Il s’est affaissé aux pieds de Jaël, il est tombé sans vie : Juges 4:21....
tracking img