Les femmes en france depuis 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les femmes françaises depuis 1945.
Publié au début du XIXème siècle, le Code civil considère les femmes comme juridiquement mineures, placées sous l’autorité de leur père puis de leur mari. Vers le milieu du XIXème siècle, plusieurs femmes se sont regroupées pour contester leur situation d'infériorité. Il faut attendre le début du XXème siècle pour que certains pays européens reconnaissentl'égalité des droits pour les femmes. La France, en retard, attend la fin de la deuxième Guerre mondiale.
En effet, durant cette période, les femmes ont su s'imposer, en se montrant capables de se substituer aux hommes, partis au front, et en participant à la Résistance. Le 21 avril 1944, de Gaulle déclare que les femmes sont désormais électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes:c'est le démarrage de longues et profondes mutations dans le statut des femmes en France. Ces transformations se ressentent surtout sur le comportement d'activité des femmes. En effet, ces dernières années, il tend à se rapprocher de plus en plus de celui des hommes. Depuis 1945, on assiste à une remise en cause des éléments culturels fondant une prééminence des hommes dans les sociétéscontemporaines.
On remarque donc, qu'au cours de la seconde moitié du XXème siècle, la place des femmes dans la société française a beaucoup évolué: elle n'est plus seulement d'ordre privé mais devient également publique. C'est surtout depuis les années 1960 que de nombreuses transformations ont affecté la place, le rôle ainsi que le statut de la femme.
De l'assistance à l'émancipation, quelles sontles évolutions pour la femme française depuis 1945?
Pour aborder ce sujet, nous allons nous intéresser à la situation de la femme dans la sphère privée avec la famille, publique avec le travail et la scolarisation et politique.

La femme dans la sphère privée.
A. Le quotidien de l’épouse.

* La femme dans la dépendance de son mari:
Selon le Code civil, le mari est le chef de famille,c'est- à- dire qu'il administre les biens propres de sa femme, fixe le lieu de résidence des époux... Ces lois subsistent jusqu'en 1965 avec l'abolition des tutelles maritales. De ce fait, le mariage subit de profondes modifications. La femme est donc moins soumise. La notion de chef de famille va peu à peu disparaître, les deux conjoints sont à égalité pour ce qui concerne le fonctionnementfamilial. La femme dispose entièrement de ses biens et de son salaire.
La loi du 11 juillet 1975, initiée par V. Giscard d’Estaing, constitue une profonde réforme du divorce. Cette loi maintient le divorce pour faute en cas de violation grave et renouvelée des obligations du mariage, rendant intolérable le maintint de la vie commune. Elle institue par ailleurs le divorce pour rupture de la viecommune pendant une durée supérieure à 6 ans. Enfin, elle introduit le divorce par consentement mutuel. La loi du 23 décembre 1980 fait du viol en général un crime passible de la Cour d'Assises et de 15 ans de réclusion criminelle. Auparavant, la femme était fautive en cas de viol. Une loi de 1992, appliquée en 1994, fait de la violence conjugale un délit pénal avec circonstances aggravantes.
* Lafemme doit se comporter selon le modèle de la bonne ménagère:
En 1945, le modèle de la ménagère qui se consacre à sa famille et à l’éducation des enfants est courant. Mais dans les années 1960 et 1970, l’action militante bouscule cette représentation. Cependant, les femmes continuent à consacrer largement plus de temps aux activités ménagères que les hommes. Par exemple, en 2000, une femmeconsacre au total 4h36 par jour aux tâches domestiques alors que les hommes n’y consacrent que 2h13.
Dans les années 1950, le lave-linge domestique devient accessible. Dans de nombreux foyers, il libère les femmes d’un travail de lessive long et pénible. Grâce à l’électricité, la femme est libérée d’une partie des tâches ménagères. On a donc un allègement du temps de travail domestique au profit du...
tracking img